Vous inspirer, vous conseiller, vous équiper Livraison offerte dès 75€ d'achats
Vêtements
Vêtements de randonnée enfant Polaires et doudounes
Vêtements imperméables Vêtements du quotidien
Vêtements de pluie A découvrir
Chaussures
Chaussures de randonnée Je découvre
Equipement
Lunettes de soleil enfant Protection anti-insectes enfant
Sac à dos d'école Hygiène et premiers soins Puériculture nomade Masque anti-covid enfant
Cartables ergonomiques Je découvre
Portage
Porte-bébé de randonnée
Veste de portage
Accessoires de portage
Activités
Randonnée Camping et bivouac Repas et pique-nique Escalade enfant
Equipement ski enfant En Voyage Plage et eau Glisse urbaine
Cyclo Jeux Lecture
Randos d'automne Nos idées
Marques

Combinaison plage bébé

Profiter des joies la baignade en famille, il n’y a rien de tel! Il faut cependant protéger les enfants des rayonnements UV afin de limiter les risques de coup de soleil et de ne pas entamer leur capital soleil. Une combinaison plage bébé est une solution efficace anti-UV souvent préférable à la crème solaire. On vous aide à la choisir.

3 produits séléctionnés pour vous avec amour

Les conseils de la Famille Ours

Pourquoi utiliser une combinaison bébé anti-UV

Faire porter une combinaison plage bébé à son petit bout n’est pas un simple phénomène de mode et à toutes les raisons d’être. Si le soleil est bon pour le moral et permet la synthèse de la vitamine D, sa responsabilité dans la survenue de cancers n’est plus à prouver. Pour protéger les enfants de ses méfaits, il faut prendre des mesures. Parmi elles, il y a l’utilisation d’une crème solaire. Elle n’est pourtant pas la garantie d’une protection efficace contre les ultra-violets. Son application nécessite une attention particulière, pour n’omettre aucun centimètre de peau, et peut donc être fastidieuse. Avec une texture souvent un peu collante, elle entraîne aussi un inconfort : les enfants jouent dans le sable et s’en retrouvent alors couverts. Pas très agréable ! Enfin, la composition des crèmes solaires est sujette à polémique et pour cause : certaines contiennent un cocktail de substances néfastes pour la santé, surtout chez les nouveau-nés qui ont une peau particulièrement perméable – les substances pénètrent plus facilement dans l’organisme. Une combinaison plage anti-UV bébé est ainsi une solution naturelle et efficace pour protéger votre minot du soleil. Elle peut aussi être double emploi et servir aussi de cape de bain pour sécher votre bébé choisie dans une matière éponge.

Comment une combinaison plage anti-UV bébé protège du soleil

On peut se demander quelle est la différence entre faire porter un tee-shirt en coton et mettre une combinaison plage bébé à son tout petit. Se couvrir est déjà une bonne manière de se protéger, mais elle est loin d’être suffisante. Un banal tee-shirt en coton par exemple a un indice UPF de 15 à 20, indice qui diminue au fur et à mesure que vous le lavez. En effet, au fil des passages en machine, le tissu s’use et les mailles s’élargissent. Une combinaison bébé anti-UV, elle, est généralement dans une matière synthétique ou mélangée spécialement conçue pour protéger du soleil, avec un maillage serré pour ne pas laisser passer les UV.

Bien choisir une tenue anti-UV bébé

Dans le domaine des tenues anti-UV bébé, il existe plusieurs types de vêtements qui ne sont pas tous égaux. Pour une bonne protection, il faut se poser les bonnes questions.

Une protection UPF50+

L’UPF, ou UV Protection Factor, indique le facteur de protection ultraviolet. Il nécessite une certification par des organisations internationales. Plus cet indice est élevé, plus la protection contre les UV est importante. En choisissant une combinaison plage bébé UPF50+, c’est la garantie que seuls 2 % des UV passent à travers le tissu. Bien sûr, cela ne dispense pas de garder sa progéniture à l’ombre au maximum et de limiter le temps d’exposition.

Une combinaison plage bébé pratique à enfiler

Les petits bouts, ça bouge, ça s’agite et ça n’aime pas trop qu’on les manipule quand ils sont nourrissons. Préférez une combinaison de plage bébé avec un zip ventral offrant une large ouverture : cela facilite l’habillage des plus petits mais aussi le déshabillage quand le vêtement est encore mouillé.

Une combinaison plage bébé avec capuche

Une combinaison plage bébé avec une capuche est une bonne idée si elle est destinée à être utilisée comme sortie de bain : une bonne façon de sécher les cheveux des petits tout en gardant la tête à l’abri du vent.

Un modèle de combinaison bain bébé court

Les bras et les mollets ont besoin d’être également protégés : pourquoi ne pas porter son choix sur une combinaison plage bébé manches et jambes longues ? Les petits bouts, qui craignent la chaleur, risquent d’avoir trop chaud. On préférera donc un modèle court !

Une matière qui sèche vite

Les petits ont du mal à réguler leur température corporelle quand ils sont bébés. Une matière qui met du temps à sécher risque de leur donner froid. On choisit donc des matières synthétiques comme le nylon ou encore le polyester associé à l’élasthanne, ou du coton associé à une autre fibre, qui ont un temps de séchage rapide.

Une combinaison douce pour bébé et la planète

Pour respecter la peau fragile des bébés, privilégier les matières douillette, bio, certifiée Oeko-Tex ou bluesign et éventuellement avec des coutures plates pour limiter frottements et irritations est important. Une combinaison plage bébé fabriquée dans une matière recyclée est un plus pour protéger l’environnement en même temps que son enfant !

Les autres gestes à associer à la combinaison bain bébé anti-UV

L’utilisation d’une combinaison plage bébé permet de protéger les enfants du soleil à la mer ou à la piscine mais elle ne suffit pas. Ainsi, il faut apporter une protection aux autres parties du corps non couvertes par la tenue anti-UV bébé en appliquant un soin solaire adapté aux jeunes enfants SPF 50 + et en couche suffisante :

  • avant l’exposition
  • après chaque baignade
  • toutes les deux heures.

Il est aussi important de lui faire porter un chapeau à larges bords pour protéger la nuque, le front et les oreilles, ainsi que des lunettes de soleil, le cristallin n’étant pas totalement mature avant l’âge de 12 ans.
Enfin, les heures où le rayonnement solaire est le plus important, à savoir entre 12h et 16h, sont à proscrire.