Vous avez affronté les nuits de pleine lune, les dents qui poussent, les terreurs nocturnes et les coliques du nourrisson (option RGO pour les plus chanceux). A présent, votre bébé dort tout son saoul et les péripéties vous manquent… Vous songez même à remettre le couvert pour retrouver le goût du défi. Stop ! Nous volons à votre secours pour vous orienter dans une voie plus raisonnable : et si vous vous lanciez dans l’épreuve du KMVBB, épreuve récemment inscrite au championnat intermondial de skyrunning de montagne ? Suivez les conseils de notre coach pour atteindre les sommets !
Attention, cet article est à prendre au 50ème degré au moins… Le KMVBB, cela n’existe pas en vrai 😉

Le KMVBB, kesako ?

Le KMVBB est le petit frère du kilomètre vertical, exigeante épreuve qui consiste à grimper en courant 1 000 mètres de dénivelé en un minimum de kilomètres. Ainsi le KMV de Nantaux (Haute-Savoie) propose-t-il l’ascension de ces mille mètres en seulement 2 kilomètres de distance. Plus modeste, le KMV du Mont Blanc ouvre la grimpette sur 3,8 kilomètres, avec une fin de parcours dite « aérienne » mêlant escalade et marche sur un filin métallique.

Jusqu’ici, les épreuves de KMV étaient seulement ouvertes à partir de la catégorie « junior ». Répondant aux nombreuses sollicitations de parents désireux de poursuivre leur activité sportive avec leurs enfants, quitte à ce que ceux-ci fassent la tronche, la fédération intermondiale de skyrunning a libéralisé cette superbe course en acceptant la présence de bébés portés. Le KMVBB est né !

Un entraînement minuté

Le KMVBB nécessite une préparation ardue, mais gageons que votre vie de parents vous a déjà accoutumé à l’essentiel. Vous avez survécu aux couches explosives, ce n’est pas la pente du Col de Merdassier qui va vous effrayer ! En plus de votre entraînement bi-quotidien (interval training en poussette / squat et fentes lors du ramassage de jouets) vous ajouterez une attention particulière au portage en conditions extrêmes.

Bébé en dorsal dans le porte-bébé physio, dans l’écharpe ou le porte-bébé de rando, vous grimperez le plus rapidement possible et sans assistance la plus proche colline de votre trajet boulot-crèche-domicile. Un gain de temps précieux dans le programme de la journée ! Prévoyez les ravitos en conséquence : gourde isotherme, compote à boire, Tuc sans sel pour les gamins. Notre petit secret ? Une Sophie la Girafe (fabriquée à Rumilly, Haute-Savoie) dans les mains de votre bébé : il vous fouettera la tête quand vous ralentirez.

porte-bébé de randonnée

L’équipement : la clé du succès

Toutes les études commanditées par les constructeurs au cours de ces dernières années le prouvent : ce sont les chaussures qui font courir vite. Même si votre bébé est porté durant le KMVBB, n’oubliez pas de le munir de chaussures de randonnée, la montagne reconnaîtra les siens.

La veste de portage fait partie du matériel obligatoire en cas de mauvais temps, ainsi que la combinaison bébé imperméable pour les petits juchés dans les sièges de porte-bébés de rando. Nous rappelons que les bâtons sont autorisés mais qu’il est interdit de les faire charrier par votre enfant. Enfin, les chapeaux et les lunettes de soleil restent de mise pour protéger vos tout-petits de l’astre d’or. Bonus maison : apprenez à votre bébé comment souffler dans le sifflet de secours, ça pourra toujours servir. Bonne course !

Plus de précisions et de jolies vidéos sur un (vrai) kilomètre vertical ici : http://www.teamlatrace.ch/km/

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here