La tique est l’ennemi du randonneur : elle peut en effet être porteuse d’une bactérie responsable de la maladie de Lyme, infection dont les conséquences peuvent s’avérer très graves. Il existe heureusement des gestes simples pour se prémunir, protéger ses enfants et retirer l’animal en cas de morsure. Voici comment déjouer les risques de la p’tite bête qui monte, qui monte…

Tiques et maladie de Lyme

La tique est un acarien qui vit dans les endroits humides (forêts, prairies, jardins et parcs). Elle se nourrit de sang d’animaux et c’est au cours d’un de ses festins sur un animal infecté qu’elle peut devenir porteuse de la bactérie (borellia) et la transmettre à l’homme en se plantant dans la peau et en le piquant.

Quelques jours ou quelques semaines après la piqûre, une plaque rouge, nommée érythème migrant, apparaît et s’étend progressivement autour de la piqûre. Quelques semaines ou mois après la piqûre, certaines atteintes du système nerveux, des articulations, de la peau, du cœur et de l’œil peuvent survenir en l’absence de traitement.

Il est donc indispensable de se protéger pour éviter ces piqûres : à ce jour, il existerait 30 % des tiques contaminées en France et la maladie serait en forte progression à travers toute l’Europe ainsi qu’en Amérique du Nord.

Les zones à risque

En climat tempéré, la contamination se produit presque toujours lors de parcours en forêt, le long de routes forestières et parfois dans les jardins et bocages. Le risque d’infection est maximal au printemps et au début de l’automne du fait de l’activité saisonnière des tiques : dans une enquête menée en France en 2000, 83 % des cas ont ainsi été constatés entre mai et septembre. Les tiques vivent essentiellement au sol ou sur les branches basses : la protection de vos jambes doit donc être une priorité !

Eviter les morsures

La prévention passe par trois étapes pour être efficace :

  • le choix des vêtements : porter des vêtements longs (couvrant les bras et les jambes), clairs et unis (pour mieux repérer les bestioles) et fermés (fixer le bas de pantalon dans les chaussettes) ;
  • même si cela ne protège pas complètement, une couverture de pique-nique peut réduire le contact direct avec le sol (surtout en cas de sieste)
  • l’utilisation d’un répulsif adapté aux différents âges des membres de la famille, sur la peau et les vêtements (attention, les répulsifs chimiques ne sont pas tous adaptés aux plus petits). Nous vous conseillons ce produit naturel très efficace et adapté pour les enfants à partir de 3 mois : produit anti-tique naturel
  • le contrôle visuel systématique au retour de chaque balade, plus particulièrement les zones de pression (aisselles, plis des genoux), le pubis, le nombril, le cuir chevelu et derrière les oreilles.

 

Une morsure de tique, que faire ?

1. Utilisez une pince à tique

En cas de morsure, pas de panique : la durée d’incubation des bactéries de la borréliose prend en moyenne de 12 à 24 heures et elle est quasi nulle en dessous de 4 heures. Il faut donc enlever la tique rapidement!
Il est déconseillé d’appliquer tout produit (éther, alcool, etc.). Il est aussi déconseillé de l’enlever avec les doigts ou une pince à épiler. Dans tous ces cas, la tique se sentant agressée  risquerait de faire régurgiter sa salive dans le sang et accroître les risques de transmission des bactéries.
La pince à tique (autrement appelée pince tire-tique) permet d’enlever très facilement et tout en douceur toutes les tiques même les toutes petites.

Pince anti-tique

Avec un tire-tique, saisissez la bête au plus près de la peau et tirez-la en la faisant pivoter dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, dans le sens de l’axe de son corps, afin qu’aucune partie de l’animal ne reste accrochée.
Ne jetez pas la tique ! Gardez-la pour réaliser le test (voir ci-dessous) et savoir si la tique était porteuse de bactéries pouvant donner la maladie de Lyme !

2. Désinfecter la zone

Ensuite, désinfectez la zone de piqûre avec un produit sans alcool. Surveiller cette zone dans les semaines qui suivent. En cas d’apparition d’une rougeur qui s’étend sur le corps (la rougeur peut débuter trois à trente jours après la piqûre, centrée sur le point de piqûre), il est conseillé de consulter rapidement votre médecin traitant : pensez à préciser vos activités de loisirs pratiquées en forêt car la maladie de Lyme est encore sous-diagnostiquée en raison des symptômes variables selon les individus et les bactéries parasites.

3. Faite un test ‘maladie de Lyme’

test pour la maladie de LymeUne fois la bête enlevée, un bon moyen de se rassurer est de faire un test sur la tique pour voir si elle est porteuse ou non de la maladie de Lyme. Ce test simple est à réaliser soi-même. Il suffit de mette du produit sur la tique dans une éprouvette. Suivant la couleur de réaction si le test est soit positif soit négatif. Ce test permet de se rassurer ou bien de prendre vite les dispositions nécessaires en allant vite voir son médecin. Il est conseillé de l’avoir dans son sac à dos lorsque l’on part en rando.

Retrouvez les produits dans la boutique des Petits Baroudeurs

Produits anti-tiques naturel et bio

comment se proteger des tiques

  • Naturel et bio
  • Tiques, moustiques et autres insectes
  • Très efficace : préconisé contre les moustiques tropicaux (malaria, dengue, chikungunya…)
  • Utilisable pour les bébés à partir de 3 mois
  • En savoir plus : Produit anti-tiques naturel

Pince anti-tique

Pince anti-tique

  • Permet d’enlever la tique très facilement
  • Pour toutes les tailles de tiques
  • En savoir plus : pince anti-tique

Test maladie de Lyme

test pour la maladie de Lyme

  • Test à réaliser soi-même
  • Tient dans la poche
  • Permet de prendre rapidement ses dispositions si le test est positif
  • En savoir plus : test maladie de lyme

Couverture de pique-nique imperméable

plaid imperméable

19 COMMENTAIRES

  1. Nous avons aussi expérimenté les tiques… Et je n’ai pas du tout aimé! Nous étions en Irlande et le problème a été la tourbe. Dur de demander s’il y avait un risque de Lyme en anglais! 😉 On en avait trouvé 4 sur notre grand!

  2. Nous retrouvons sans cesse des tiques sur nos chats et l’année dernière plusieurs sur moi et ma grande de 3 ans. Cette année deja une sur mon bebe d’un an ! Et tout ca dans notre jardin ! J’adore etre dehors (je suis animatrice environnement) mais je crains même les sorties au jardin desormais… et comment empêcher les enfants d’aller nu pieds et bras nus dans le jardin ??? Je suis vraiment embêtée et dégoûtée de ces bestioles …

    • Bonjour Mathilde,
      Vaste question évidemment… De notre côté, impossible de dire aux enfants d’aller “en long” et en chaussettes dans le jardin, d’autant plus que je suis la première à y aller pieds nus…Du coup, le maitre mot reste la vigilance de l’inspection tous les soirs pour toute la famille. Nous avons toujours sous la main un test de Lyme et une pince à tique.
      Bon courage !

      • Bonjour à tous ,

        j’ai la maladie de Lyme au stade chronique 🙁 j’ai bien sur plusieurs symptômes neurologiques etc… et malgré des traitements de plusieurs antibiotiques avec des compléments : des vitamines, dhea etc… mes symptômes ne me quittent pas vraiment 🙁 il va me falloir plusieurs mois ou années pour normalement guérir de cette sale et vicieuse maladie de Lyme !…

        Au stade primaire : si vous avez “la chance” d’avoir une rougeur après la morsure , il faut aller rapidement voir un (votre) médecin , qui vous prenne au sérieux… car la plupart n’y connaissent rien ! Et qu’il vous prescrit de suite au moins 21 jours d’antibiotique (pas 10 jours mais 21 jours !)!comme : Doxycycline ou amoxicilline afin d’éviter que la maladie s’installe pour après passer au stade secondaire (chronique) de le maladie de Lyme ! 🙁
        Et normalement c’est bon 🙂 mais rien ne vous empêche de faire le test western-blot 1 mois après la fin du traitement pour être sur qu’il n’y à pas (reste pas) la Borrélia etc… Le test élisa ne vaut rien ! 🙁 il donne 70% du temps de faux négatifs 🙁
        Si vous avez rapidement des symptômes après la morsure de la tique = traitement et si après le traitement vous avez toujours les symptômes il faut continuer voir même durcir le traitement ! mais surtout trouver un médecin qui connait très bien Lyme (ils sont peu en france 🙁 ) les résultats sérologiques complexes à interpréter et les différents traitements antibiotiques en fonction aussi de vos symptômes et des co-infections ! par exemple la borrélia Garinii donne plus des symptômes neurologiques et la Burgdorférri des problèmes articulaires etc etc… En fait cette maladie (les bactéries , borrélias) touchent toutes les parties de notre corps !

        Moi Plusieurs fois mordu par des tiques je n’ai jamais eu érythème migrant = de rougeur à l’endroit de la morsure et attention! c’est très souvent le cas pour beaucoup de gens !! du coup après avoir retirer les tiques je ne me suis jamais inquiété ! et pas eu de symptômes les jours et semaines suivants !

        Dans certain cas les symptômes peuvent se déclencher des semaines , des mois ou des années après ! car tout dépend de votre système immunitaire au moment de la contamination de la morsure de la tique ! et des éventuelles Co-infections et parasites quelle vous injecte ! Bref c’est très compliqué !
        Pour le Tick Test , désolé mais je suis pas convaincu 🙁
        Pour les répulsifs ça reste à prouver ?… attention aux vendeurs de “charme” qui vont profiter de cette triste situation… comme certains maintenant vendent des chaussettes Anti tiques “mdr”:(
        Faire attention car la tique peut aussi aller dans les cheveux !

        Voilà j’ai simplement voulu vous donner des “petites” informations importantes sur lyme = Bref ! faire de la Prévention 🙂

        Bien à vous toutes et tous

        • Merci beaucoup pour cet éclairage !
          Effectivement, pas évident de trouver les bonnes infos…
          Bon courage pour votre traitement et merci encore !

        • Bonjour ,
          Suite à un érythème migrant ,et après 2 mois de traitement antibiotique ,on m a bien découvert la maladie de lyme.si vous souhaitez voir des spécialistes ,je suis allée à Strasbourg voir le professeur chrisman ,à l hopital civile .des professeurs se sont spécialisés pour cette maladie ,ils sont exceptionnels? Je vous les conseillent ,et ils vous diront que cette maladie est guerissable .
          Bon courage à vous.

          • Merci pour votre commentaire et pour toutes ces précieuses infos.
            Et bon courage à vous,
            Bien à vous,
            Céline

  3. Je me demande si le test de la maladie de Lyme peut s’utiliser pour plusieurs fois… Nous sommes comme tant d’autre, infestés de tiques dans la région, et lorsqu’il s’agit de nos enfants ont revient plus soucieux… Seulement, étant donner le prix du test, je serais dans l’incapacité d’en acheter un à chaque fois…
    Merci d’avance.

    • Bonjour,
      Effectivement, les tiques sont un véritable problème. Pour ce qui est du test, il n’y en a qu’un par boîte. Après, ce que nous faisons à la maison, c’est inspection des enfants (et adultes) à chaque retour d’activités en extérieur, de manière à limiter le temps de présence de la tique accrochée (le risque de maladie est plus faible). Du coup, on peut conserver le test pour les tiques que l’on n’a pas retiré rapidement.
      Bon courage !

    • Bonjour, je suis naturopathe si je peux me permettre un conseil, avant de partir voici un principe de précaution pour éviter d’être piqué par les tics et de contracter la maladie de lyme. Enduisez-vous le corps avec une huile végétal dont 5% de chaque huile essentielle suivante : cèdre, girofle, tea-tree, menthe poivrée, lavande. Si vous vivez dans une région à risques prendre en homéopathie D30 durant 3 jours avant 3fois/jour. Vous pouvez me contacter sur le site https://www.lilinature.com Belle journée

  4. Bonjour madame
    Existe t’il un moyen d’éradiquer les tiques dans une propriété privée avec bois et prairies, entourée d’animaux d’élevage (moutons, vaches, chevres)? Moyen chimique ou bio, entreprise spécialisée.. C’est un vrai fléau qui s’accentue et nous empèche de jouir pleinement de cet endroit
    Merci pour vos conseils
    Philippe

    • Bonjour,
      A ma connaissance, pas de moyen d’éradiquer les tiques dans leur milieu naturel. Mais c’est un sujet à creuser sur le net je pense…
      Si vous trouvez, n’hésitez pas à revenir partager !
      Bien à vous,
      Céline

    • Il existe des tubes à disposer dans son jardin. Du coton dispersé par les souris qui permettrai de ne plus avoir de tiques dans son jardin…

  5. Il faut introduire des prédateurs naturels, poules en liberté, lézards, crapauds, gros oiseaux, petits vers nématodes, etc
    Le traitement consiste uniquement à libérer les prédateurs dans les zones infestées, la nature faisant le reste

    • Bonjour Claire,
      A priori, non, mais le mieux reste encore de faire un petit test sur une petite zone de peau avant 😉
      Bien à vous,
      Céline

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here