Vous inspirer, vous conseiller, vous équiper Livraison offerte dès 75€ d'achats
Vêtements
Vêtements de randonnée enfant Polaires et doudounes
Vêtements imperméables Vêtements du quotidien
Accessoires Maillot de bain et anti-UV Vêtements anti-insectes
Vêtements de pluie A découvrir
Chaussures
Chaussures de randonnée Je découvre
Equipement
Lunettes de soleil enfant Protection anti-insectes enfant
Sac à dos d'école Hygiène et premiers soins Puériculture nomade
Cartables ergonomiques Je découvre
Portage
Porte-bébé de randonnée
Veste de portage
Accessoires de portage
Activités
Randonnée Camping et bivouac Repas et pique-nique
Equipement ski enfant En Voyage Plage et eau Escalade enfant
Cyclo Jeux Lecture
Randos d'automne Nos idées
Marques
Osez le voyage à vélo avec un bébé en 10 questions

Trop petit, trop fragile… Avec la naissance de votre bébé, vous avez renoncé à tailler la route sur deux roues.
Et si au contraire, l’arrivée de votre enfant était une occasion supplémentaire de concrétiser vos envies de voyage à vélo.

En mode tribu, l’aventure dispose d’une saveur particulière.
Elle vous offre du temps. Du temps pour expérimenter le monde ensemble. Du temps pour apprendre à former une famille.
Pas convaincu ?
Ces quelques conseils vous encourageront peut-être à monter en selle.

maman et bébé au bivouac en pleine nature durant le périple vélo

Pourquoi partir avec un bébé ?

  • Parce que c’est bien plus simple que vous ne le pensez ! Les capacités d’adaptation de votre tout petit vous surprendront et c’est vous, sans doute, qui devrez consentir un effort pour rester dans le coup. Vous sentir proche de lui et en confiance, voilà tout ce dont il a besoin. Pour lui, le contexte importe peu.
  • Parce que c’est l’opportunité de passer du temps ensemble, d’observer son petit aux premières loges à un âge où il grandit chaque jour. Bref, c’est écrire un chapitre unique de votre roman familial. Bien sûr, votre enfant ne gardera pas de souvenir concret de votre périple, mais les émotions accumulées au cours de cette expérience exceptionnelle resteront très certainement gravées dans son for intérieur.
maman et bébé posent à côté de la remorque

A partir de quel âge envisager un premier périple ?

Dès lors que votre petit dispose de la tonicité suffisante pour conserver sa tête droite et rester assis dans la remorque.
Il ne marche pas encore ? Tant pis ou plutôt tant mieux. C’est ensuite que les choses se compliquent lorsqu’il réclamera des pauses régulières pour mener ses propres explorations !

papa avec le casque de vélo et bébé

Quel parcours privilégier pour une itinérance en tribu ?

  • Pour vous mettre le pied à l’étrier, un concept idéal : la microaventure. L’idée : goûter aux joies de l’itinérance sur deux ou trois jours en restant à proximité de chez vous. Pour cette première expérience, ciblez un tracé facile et assurez-vous que la météo soit favorable. Ce test grandeur nature vous permettra d’essayer votre matériel et de déterminer vos capacités de progression en vue d’un futur voyage.
  • Décidé à partir plus longtemps ? Le réseau des voies vertes et véloroutes constitue un terrain de jeu idéal pour un premier périple digne de ce nom. De quelques centaines de kilomètres à plusieurs milliers, ces itinéraires balisés qui sillonnent la France et l’Europe occuperont facilement plusieurs semaines de vacances. En règle générale, sur ces tracés, les hébergements sont présents en quantité (camping, chambres d’hôtes, hôtels…), le relief est limité et, si tous les tronçons ne sont pas en sites propres, la circulation s’effectue sur des routes secondaires à faible trafic. Quelques itinéraires emblématiques : la Loire à vélo, la Vélodyssée qui longe la côte Atlantique, l’Eurovélo 6 qui traverse le Vieux Continent sur plus de 3650 km ou la Scandibérique qui conduit de l’Espagne à la Norvège.
  • Bien sûr, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination et tracer votre propre trajet. De la traversée d’une région au tour du monde, tout est envisageable avec une organisation minutieuse et à condition de pouvoir s’adapter en toutes circonstances aux besoins de votre petit. Pour partir plusieurs mois, pensez au congé parental qu’un employeur n’est pas en droit de refuser à tout salarié disposant de plus d’un an d’ancienneté dans l’entreprise.
Road trip vélo avec la cariole à l'étranger

Quel carrosse pour bébé ?

Durant une grande partie de la journée, sa remorque fera office de chambre à coucher, de salle de jeu, de tour d’observation… alors autant privilégier le confort à bord ! Assise rembourrée, maintiens latéraux, logement épousant la forme du casque, fenêtres larges et disposées au niveau de son champ de vision, bébé doit se sentir dans l’habitacle comme dans un cocon.
Car l’itinérance implique de faire face à toute sorte de conditions, on prêtera une attention particulière aux capacités de résistance à l’eau des matériaux et à la présence d’aérations pour éviter condensation et surchauffe à l’intérieur.
Un rabat pare-soleil et une moustiquaire s’avéreront incontournables.
Si vous envisagez des tronçons sur pistes ou routes cahoteuses, un amortisseur limitera l’impact des secousses.
Priorité également à la sécurité : fanion, éléments réfléchissants et éclairage, ceinture à 5 points d’ancrage sont indispensables. Pour plus d’informations sur le choix des remorques, consultez notre article dédié !

bébé bien installé dans sa cariole lors du voyage à vélo en famille

Quels vêtements emporter pour le voyage à vélo en famille?

Naturellement, la panoplie vestimentaire de votre bébé dépendra de la saison et de votre destination.
Sachez qu’il existe aujourd’hui des équipements textiles pour tout petits adaptés à la grande majorité des situations.
Vous risquez de rencontrer des températures peu élevées ?
Misez sur la technique de superposition des couches ! L’ensemble de sous-vêtements en laine de mérinos Icebreaker constituera une première barrière thermique efficace. Une polaire, puis une doudoune compléteront l’isolation face au froid.
Pensez à couvrir toutes les parties du corps. Glissez dans la sacoche de votre rejeton, tour de cou, bonnet, moufles, chaussettes chaudes.

Attention, en selle, la sensation de froid peut être altérée par l’effort. En pleine ascension vous pourrez transpirez alors que votre enfant grelote dans sa remorque. Restez attentif à son comportement !
Incontournable, la panoplie imperméable Lego permettra de jouer dehors même par temps humide. Un coup d’éponge suffira à faire disparaître toute trace de boue.
Pour plus de précisions sur les vêtements, jetez un œil à notre checklist dédiée au matériel à emporter dans le cadre d’un voyage à vélo avec un tout petit.

bébé est bien au sec dans sa salopette étanche

⟼⟼⟼⟼⟼⟼⟼
Les Petits Baroudeurs, c’est aussi une boutique, où nous testons avec nos enfants tous les produits que nous dénichons avec amour et attention pour vous faciliter l’aventure en famille !
➳➳➳ Je vais voir la boutique

Et les couches ?

Deux options : jetables ou lavables ?

La première est sans doute la solution de facilité à condition de pouvoir s’en procurer dans le pays ou la région où vous évoluerez. Bien entendu, une fois utilisées, il vous faudra transporter vos couches sales jusqu’à la première poubelle.

Les modèles lavables vous permettront de réduire vos déchets. Légèrement plus complexe à mettre en œuvre, cette solution impliquera le transport d’un équipement spécifique, ainsi que l’accès régulier à des points d’eau pour le nettoyage.

Dans tous les cas, des lingettes réutilisables vous permettront de ne pas consommer inutilement du papier hygiénique. Pensez également à emporter un tapis de change pliable et compact que vous pourrez déployer facilement en toute situation.

bébé est changé en pleine nature

Où dormir durant votre road trip ?

Vous appréhendez de dormir sous la tente avec votre bébé ?
En quelques nuits, il aura très probablement acquis des repères et fait de la toile sa nouvelle maison.
Même si votre rejeton a encore le gabarit d’une crevette, ciblez un modèle 3 places pour être libre de vos mouvements à l’intérieur.
De préférence, optez pour une tente autoportante que vous pourrez dresser en une poignée de minutes sur n’importe quel sol, y compris une terrasse ou un garage. L’idée étant de pouvoir disposer rapidement, et en toutes circonstances, d’un espace familier et rassurant pour votre bout de chou.
Côté couchage, il existe des matelas adaptés à la taille des bébés comme le modèle Pro-Lite autogonflant de chez Thermarest disponible en version 91 cm. C’est le cas également pour les sacs de couchage avec notamment le Little Star Exp de Deuter utilisable dès 2 ans. Avant, on peut miser sur une gigoteuse ou chancelière chaude, recouverte d’une couverture d’appoint si la température l’exige.
Bien sûr, rien ne vous interdit d’alterner bivouacs et hôtels. Ces pauses dans une vraie chambre vous permettront de donner un bain digne de ce nom à votre bébé. Sur la route, une bassine pliable ou gonflable vous facilitera les toilettes au gant et les lessives.
Naturellement, la présence de votre petit suscitera la curiosité. Il sera sans doute le sésame pour nombre de rencontres et d’invitations à dormir.
Le réseau d’hospitalité Warmshowers réservé aux cyclistes, vous permettra également d’entrer en contact avec des hôtes potentiels à travers le monde.

le bivouac est installé dans la forêt

Quel rythme adopter sur la route ?

C’est bébé qui imprimera la cadence.
Bien sûr, chaque enfant aura des besoins différents et les chiffres mentionnés ici ne sont que purement indicatifs.
De manière générale, tentez de faire coïncider les périodes de sieste avec vos temps de déplacement. Comme la voiture, la remorque favorise généralement l’endormissement.
Dans un premier temps, contentez-vous de rouler 2 heures le matin et 2 heures l’après-midi.
Accordez-vous des pauses autant que nécessaires.
En distance, sauf conditions particulières (vent, relief, pistes…), vous devriez être en mesure d’effacer une cinquantaine de kilomètres quotidiennement.
Quand vous stopperez votre progression en milieu d’après-midi une deuxième journée commencera pour vous. Elle consistera à dresser votre campement, faire la lessive, à préparer à manger et bien sûr à prendre soin de votre petit.

Gardez à l’esprit que le repli et le déploiement de votre bivouac peuvent trainer en longueur, au début de votre voyage, en particulier, quand vous manquez encore d’expérience. Prévoyez-le dans votre programme de la journée pour éviter toute précipitation inutile.

sieste entre bébé et maman durant un voyage bébé en famille

Comment préparer à manger à son enfant ?

A chacun évidement de composer selon l’âge de son enfant et ses habitudes alimentaires.
Quelques considérations générales toutefois.
Si votre bébé est nourri au biberon alors choisissez-en un avec le fond démontable ce qui facilitera son nettoyage. Pour gérer vos stocks de lait en poudre au quotidien, des boîtes doseuses empilables s’avéreront très pratiques.
Si votre bébé est allaité, alors la question de l’équipement ne se pose plus, il faudra juste veiller, pour la maman à bien s’alimenter de manière équilibrée et suffisante.
En guise de rations d’appoint, on pourra emporter petits pots ou assiettes préparées. Optez pour des contenants pouvant être réchauffés au bain marie, sur réchaud.

Le soir, réservez une portion de votre repas dans une boîte plastique à rabats refermables en prévision du pique-nique du lendemain.
Si biscuits secs et gourdes de compotes se transportent et se conservent bien, il faudra vous ravitailler régulièrement pour inclure plus de diversité dans son alimentation avec des fruits frais, des yaourts etc.

burger au barbecue devant la tente

Ses jouets ne vont-ils pas lui manquer ?

Partir trop chargé !
C’est une erreur de débutant à laquelle on échappe rarement surtout lorsqu’on voyage avec un bébé.
Si l’envie de partir avec l’intégralité de son coffre à jouets vous titille, rappelez-vous que lors de ses séances de jeu à l’extérieur, il montre souvent bien plus d’intérêt pour les cailloux, feuilles, bâtons qui lui passent sous la main que pour les babioles qu’on lui place sous le nez.
Trois ou quatre jouets diversifiés dont son inséparable doudou devraient suffire à son bonheur.
Ils pourront être renouvelés par des objets glanés sur la route : bouteilles en plastique, pièces de tissus… Attention toutefois, à ne rien placer dans sa remorque qui pourrait présenter un risque de blessure.

bébé joue avec un bâton au bivouac en forêt

Hey, si on équipait vos petits baroudeurs ?

Chez les Petits Baroudeurs, nous dénichons avec soin et amour les produits utiles à vos aventures en famille. Nous les testons avec nos Oursons, les cousins, les amis de nos loupiots – quand nos enfants sont trop grands pour tester eux même. Et nous ne sélectionnons que les meilleurs produits pour vous les proposer.

Voici donc la sélection de notre boutique pour le vélo en famille :

remorque vélo enfant thule
Remorques vélo
➳Je découvre
casque de vélo enfant abus
Casques vélo enfant
➳Je découvre
gilet de visibilité vélo enfant
Gilets de sécurité enfant
➳Je découvre

Plus d'articles de Olivier Godin

Pour encore plus d'aventures !

Randonnée

Céline Lacombe

Randonner avec un bébé : 7 raisons d’oser

Vous êtes des amoureux de la nature, mais une nouvelle passion est née il y a peu : votre enfant. Néanmoins,...

Conseils et astuces

Céline Lacombe

5 bonnes raisons d’allaiter quand on est baroudeuse

Une fois que bébé sera né, vous pensez peut-être qu’il vous faudra renoncer au plaisir de randonner et celui de voyager...

Conseils et astuces

La famille Leyraud Berton

Ecole en voyage : comment s'y prendre ? Témoignage d'une famille.

Adeptes des grandes aventures et partis pour un voyage de 7 mois autour du monde et particulièrement en Amérique du...

2 Commentaires
  • Efi

    Excellent article ! Vos conseils m’ont été utiles merci. J’ai prévu de faire un tour de vélo d’Alsace avec mon bébé, avant de faire un tour de France mais en mode zéro déchet ! Alors j’me pose la question des couches lavables… existe t il un systeme de séchage à fixer sur le vélo ?

    • Olivier Godin

      A ma connaissance, il n’existe pas de système de séchage spécifique pour le vélo, mais on trouve sur le marché des cordes à linge légères dédiées aux sports nomades. Elles sont, en général, munies d’un système d’attache (tendeur, crochet) qui permet de les utiliser dans toutes les conditions, en les tendants entre la tente et un vélo ou un arbre, par exemple. Elles disposent aussi souvent de petites pinces pour maintenir les vêtements.
      Il nous arrive également de faire sécher nos affaires en roulant. On les attache en utilisant les sangles de nos sacoches, le plus souvent. Mais attention à bien les fixer, une manche qui pendouille, une capuche qui dépasse, aura une fâcheuse tendance à venir s’emberlificoter dans les roues. Vigilance recommandée sinon gare aux dégâts et surtout à la chute !
      Bon voyage par avance !
      Olivier

Laissez un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l'anonymisation de vos commentaires.

*Champs requis