Vous inspirer, vous conseiller, vous équiper Livraison offerte dès 75€ d'achats
Vêtements
Vêtements de randonnée enfant Polaires et doudounes
Vêtements imperméables Vêtements du quotidien
Accessoires Maillot de bain et anti-UV Vêtements anti-insectes
Vêtements de pluie A découvrir
Chaussures
Chaussures de randonnée Je découvre
Equipement
Lunettes de soleil enfant Protection anti-insectes enfant
Sac à dos d'école Hygiène et premiers soins Puériculture nomade
Cartables ergonomiques Je découvre
Portage
Porte-bébé de randonnée
Veste de portage
Accessoires de portage
Activités
Randonnée Camping et bivouac Repas et pique-nique Escalade enfant
Equipement ski enfant En Voyage Plage et eau Glisse urbaine
Cyclo Jeux Lecture
Randos d'automne Nos idées
Marques
Nos conseils pour voyager avec un bébé

Depuis que vous êtes devenus parents, c’est votre vie entière qui a changé. En revanche, votre envie de voyager, elle, elle est toujours là. L’idée de partir en voyage avec votre petit bout vous trotte dans la tête. Mais est-ce possible ? Comment faire ? Préparez vos valises et suivez le guide : on vous dit tout ce que vous devez savoir pour voyager avec un bébé sereinement !

Peut-on voyager avec un bébé ?

Avant de se demander si un bébé est en âge de parcourir le monde, demandons-nous s’il peut voyager. La réponse est bien évidemment oui ! Chaque année, des couples partent même à l’autre bout du monde ou en roadtrip avec leur bébé. Pour être bien, votre petit bout a besoin de son papa et de sa maman, de manger, d’être câliné, d’être confortable, de dormir : le reste, c’est accessoire. Globalement, un bébé s’adapte à tout, tant qu’il a ses parents qui le réconfortent.

voyager-avec-bebe
Découvrir ensemble de beaux paysages

Quel âge pour voyager ?

Et donc à quel âge un bébé peut-il voyager ? Dès la naissance, au bout de 7 jours, vous pouvez voyager avec un bébé. Néanmoins, il faut savoir que les premières semaines de vie, surtout si vous allaitez, sont particulières : vous apprenez à connaître votre petit bout et mettez en place une nouvelle vie de famille. Il faut se sentir prêt à vivre cela ailleurs que chez soi… Dans le cas où vous n’êtes pas certains que ce soit les conditions idéales, attendez quelques semaines.

Les bienfaits du voyage pour bébé

Ceux qui vous disent que voyager avec un bébé ne rime à rien parce que votre petit bout ne s’en souviendra pas ont en partie raison. Mais en partie seulement ! Tous les spécialistes de l’enfance recommandent de lire des histoires à son bébé, pourtant là encore il ne s’en rappellera pas non ? En voyageant avec vous, il vivra des moments uniques en famille, et fera mille découvertes, d’odeurs, de goûts, de couleurs. C’est lui offrir une fenêtre ouverte sur le monde et sa beauté, sur la différence qui nous enrichit profondément. Et ça, il n’est jamais trop tôt pour le transmettre ! 

De notre côté, nous avons fait des albums de chacun de nos périples avec nos oursons et ils adorent aujourd’hui se plonger dedans et les regarder encore et encore. C’est chaque fois l’occasion de nous demander : “C’est quand qu’on repart ?”

Le voyage favorise donc le développement de notre progéniture ! Cela nourrit leur soif de découverte et leur curiosité : de quoi les épanouir pleinement. Puis des enfants qui voyagent s’adaptent à tout et se sentiront chez eux où qu’ils aillent !

Les avantages à voyager avec un bébé

Bien que cela représente une contrainte sur certains plans, partir avec votre petit bout va vous permettre à vous, en tant que baroudeurs, de vivre une expérience différente. Voyager avec un bébé peut être un véritable catalyseur pour échanger avec les locaux : cela facilite le contact et le rend même magique ! Les gens viennent plus naturellement discuter et sont souvent plus enclins à partager avec vous un bout de leur histoire ou de leur culture. C’est vraiment une autre manière de découvrir une destination, vous en serez étonnés ! De même, vous voyagez plus lentement et ce n’est pas un mal : vous ne verrez peut-être pas tout de votre destination, mais vous vous imprégnerez mieux de l’atmosphère qui s’en dégage.

Bonus aussi de voyager quand bébé est tout petit : jusqu’à un certain âge, on ne paye pas de billet d’avion en plus.

Où voyager avec un bébé ?

Si une expédition en mode « backpack » en pleine forêt amazonienne ou en haut de l’Himalaya est à exclure avant quelques mois ou années, il y a cependant plein de destinations à envisager pour voyager avec un bébé.

Déterminer quel voyage faire

Pour savoir où voyager avec un bébé, il faut se poser les bonnes questions. La destination va dépendre :

  • De votre propre expérience : backpackeur chevronné ou voyageur all-inclusive, vous n’avez pas la même expérience ni la même assurance ;
  • De l’âge de votre petit bout : vous ne voyagerez peut-être pas aussi loin ou aussi longtemps que votre bébé ait 1 mois ou 18. Si vous souhaitez quand même traverser le globe, partez au minimum 10-15 jours pour que votre petit s’habitue.
voyager-avec-bebe-en-norvege
Partez à la découverte des lacs en Norvège

En bref, ne mettez pas la barre trop haute et restez dans votre zone de confort pour les premières aventures avec votre mini-baroudeur. Avant de partir à l’autre bout du monde, commencez par des petits voyages ! Cela vous permettra de voir comment ça se passe. Préférez également les endroits qui ont une bonne infrastructure médicale et qui offrent un minimum de confort pour accueillir un bébé.

Les destinations à éviter

Globalement, pour voyager avec un bébé, oubliez pour un temps les destinations : 

  • Au-delà de 1500-1800 mètres d’altitude avant 18 mois ;
  • Avec un climat trop rude, trop humide, trop froid ou trop chaud ;
  • Trop lointaines qui induisent un décalage horaire trop important ;
  • Aux risques sanitaires trop nombreux ;
  • Avec une situation politique instable (risques terroristes…).

Pour vous renseigner, consultez les conseils aux voyageurs sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères : vous y trouverez des informations concernant la santé et la sécurité du pays où vous souhaitez vous rendre.

Organiser sa journée en voyage avec bébé

Le sommeil et les repères de bébé en voyage

L’une des inquiétudes des parents baroudeurs, c’est que leur bébé ne dorme pas. Pour ne pas trop perturber le sommeil de votre petit chou, gardez les habitudes du quotidien dans la mesure du possible, comme le rituel du coucher : la routine le rassure et lui permet de s’endormir paisiblement. Même ordre des choses – repas, change, histoire, câlin par exemple –, mais pas forcément même heure : vous n’êtes pas à la minute. Et puis rassurez-vous, avec toutes les découvertes que fera votre petit bout dans la journée, il devrait passer de bonnes nuits : voyager avec un bébé peut être fatigant, mais nos oursons n’ont jamais eu du mal à s’endormir en voyage.

voyager-avec-un-bebe-sieste
Petite sieste dans le porte-bébé de randonnée

Ne vous bloquez pas pour autant toute une après-midi en raison de la sacro-sieste de votre petit bout. Les bébés ont une grande capacité d’adaptation : il va pouvoir faire ses siestes en poussette, dans les transports, ou le must, en porte-bébé. En revanche, il est essentiel de vous assurer qu’il a bien son quota de sommeil dans la journée : d’expérience, se dire que s’il manque de sommeil en journée, il sera bien fatigué le soir est une énorme erreur. Plus ils sont fatigués… moins ils dorment !

De manière générale, voyager avec un bébé implique d’improviser et d’être flexible sur les horaires : les siestes vont peut-être sauter, le coucher être plus tardif ou plus tôt. Bref, vous allez devoir ralentir et aller au rythme de votre enfant.

Prévoir les visites et activités quand on voyage avec un bébé

La règle pour vos vacances avec bébé : anticiper et prévoir des plans B ! Cela vous permettra de profiter un maximum.

  • Préparez toutes les affaires nécessaires la veille pour le lendemain de manière à partir dès que bébé est réveillé et qu’il a mangé le matin. Sinon, vous risquez de rater le coche et de décaler votre sortie.
  • Doublez le temps que vous prendra une visite : vous allez devoir faire des pauses soit pour nourrir votre petit bout, soit pour qu’il se dégourdisse un peu.
  • Prévoyez des temps où votre petit pourra s’amuser : parc, jeux pour enfants, visite de zoo, il aura besoin de se défouler.
  • Restez à l’écoute de votre petit qui saura manifester s’il en a marre et adaptez votre programme : s’il est ronchon ou gigote, c’est qu’il est temps de faire un break dans votre journée. Vous vous demandez d’ailleurs si vous pouvez partir toute une journée ? Eh bien on va dire que cela dépend des enfants. Ceux sensibles au bruit, à la lumière ou à la foule vont saturer plus vite qu’un enfant qui est tout le temps en mouvement et mu par une grande curiosité. Mais dans un cas comme dans l’autre, exit les longs trajets en voiture, ennuyeux et fatiguant pour les petits bouts.

Prendre l’avion avec un bébé

Il est possible de voyager avec un bébé en avion dès 7 jours sur la plupart des compagnies, 3 semaines pour les longs courriers étant cependant préférable. Cela ouvre des perspectives et vous permet de vous projeter dans un voyage en famille dès que vous le voulez ! Néanmoins, votre bébé n’est pas encore vacciné. Si vous ne voulez prendre aucun risque, le plus sûr reste d’attendre qu’il ait reçu ses premiers vaccins à 2 mois pour partir l’esprit tranquille.

Voyager avec bébé en avion : ce qu’il faut savoir

Avant 2 ans, votre enfant peut voyager sur vos genoux en bénéficiant d’une remise très importante sur son billet d’avion (près de 90 %). Par conséquent, cela ne coûte vraiment pas grand-chose de voyager avec un bébé en avion ! Vous pouvez également prendre un billet pour votre enfant qui occupera alors un siège à côté de vous. Dans ce cas, il bénéficie d’une remise réservée aux enfants de plus de 24 mois (autour de 20 à 30 % en fonction du vol).

Côté bagage, il a droit à autant de bagages que vous s’il a son propre billet d’avion et donc un siège attribué. Cependant, quel que soit le cas de figure, vous avez la possibilité de mettre en soute gratuitement poussette et siège auto sur des compagnies comme Air France. Parfois, un seul matériel de puériculture est autorisé en soute sur certaines compagnies internationales :  pensez ainsi à vous renseigner avant. En cabine, vous avez le droit de prendre un sac avec vous. Certaines poussettes sont même acceptées, mais ne doivent pas dépasser des dimensions déterminées : demandez des renseignements auprès de votre compagnie avant le jour J !

Comment se passe un vol avec un bébé ?

Globalement, voyager avec un bébé en avion est très pratique. Les compagnies sont plutôt « kids friendly » :

  • Vous pourrez réchauffer le petit pot de bébé ou son biberon si besoin ;
  • Il est possible de commander un repas à votre enfant s’il est long-courrier (il faut le faire plusieurs jours avant) ;
  • Il y a une table à langer dans les toilettes de l’avion pour le changer ;
  • Pour les vols long-courriers, certaines compagnies proposent des berceaux pour les bébés pesant moins de 10kg et mesurant moins de 70 cm. Si vous avez envie d’en bénéficier, vous devez le réserver au minimum 48 h avant votre vol. Vous serez placés sur le 1er rang (celui où il y a de la place pour les jambes) car le berceau est accroché sur la paroi du mur qui se trouve devant vous. Pour les bébés plus grands jusqu’à 2 ans, si vous le prenez sur vos genoux, une ceinture qui s’accroche à la vôtre permet d’attacher votre petit bout.

Nos conseils pour un vol paisible

  • Rendez-vous suffisamment à l’avance à l’aéroport : vous n’êtes jamais à l’abri d’un imprévu avec un bébé ! Spécifiez que vous avez un enfant pour embarquer en premier.
  • Préférez les vols de courte durée si possible ou alors un vol de nuit pour les longs courriers (de préférence un vol direct sans escale) comme ça bébé dormira une partie du voyage.
  • Pensez à faire boire votre petit bout pendant le décollage et l’atterrissage à cause de la pression ou à lui proposer sa tétine. Attention : si votre bébé est très enrhumé, prendre l’avion est déconseillé.

Voyager en train avec bébé

Le train est aussi une excellente façon de voyager avec un bébé. Ce mode de voyage doux a plein d’avantages… mais aussi des inconvénients.

Les avantages de voyager en train avec bébé

On a pas mal voyagé avec nos oursons en train quand ils étaient tout petits : on n’a rien à gérer, si ce n’est de s’occuper de son petit bout ! Pas besoin de se soucier du trajet, de faire des pauses pour se restaurer ou faire pipi. Les bébés plus grands peuvent se dégourdir les jambes dès qu’ils en ont envie. C’est vraiment une bonne alternative pour les destinations lointaines. Et on se sent moins fatigués à l’arrivée qu’après un voyage en voiture.

voyager-avec-bebe-train

Le prix du billet est souvent très bon marché pour l’enfant. En France par exemple, sur le réseau SNCF, jusqu’à 4 ans il peut voyager gratuitement sur vos genoux. Si vous souhaitez un siège, il est à 9 € le trajet : cela permet de prendre votre siège-auto pour l’installer à côté de vous : pratique ! Privilégiez les espaces famille quand c’est possible : vous vous sentirez moins mal à l’aise si votre bébé se met à pleurer.

Prévoyez assez de nourriture dans le sac à langer que vous aurez avec vous, et ce, même si votre trajet est court : un retard peut survenir. Enfin, il y a le réseau interrail pour voyager partout en Europe : sur leur site, vous trouverez des tonnes d’idées et d’inspiration.

Les inconvénients du voyage en train avec un bébé

Contrairement à l’avion, vos bagages ne sont pas pris en charge. Il faut donc les porter en plus de votre enfant, ainsi que la poussette si vous en prenez une, encore plus s’il y a des correspondances. L’attente peut d’ailleurs être compliquée : il faudra occuper votre enfant le temps que votre train arrive… L’autre point noir, c’est qu’une fois arrivée à la gare, on n’est pas encore arrivé à destination : il va falloir sûrement louer une voiture ou un taxi, ou encore envisager de prendre un bus. Ce n’est pas insurmontable, mais il faut le prendre en compte dans le temps de voyage pour éviter les mauvaises surprises.

Sur la route, gérer les longs trajet

Quand on part en roadtrip, on n’échappe généralement pas aux longs trajets sur la route, que ce soit en voiture de location ou bien avec un chauffeur ou encore dans un van/camping-car.
Certains bébés s’accommodent très bien des trajets en voiture, d’autres n’aiment clairement pas cela. Voici donc, à partir de notre expérience quelques petites astuces :

  • On évite si possible les trajets trop longs (qui durent toute la journée) ;
  • On essaie de rouler en début d’après-midi pendant la sieste ;
  • Même si globalement on essaie de réduire le temps d’écran et de faire qu’il soit inexistant pour les bébés, un dessin animé aide quand même pas mal à faire passer le temps sur les très longs trajets.

Le choix de l’hébergement

Le choix de l’hébergement est une question essentielle quand vous voulez voyager avec un bébé. Eh oui, il en va du confort de vos nuits… et de vos journées. Réfléchissez bien à ce que vous voulez pour ce voyage avec votre petit bout en fonction des ressources que vous avez et de votre objectif.

Les hébergements classiques : avantages et inconvénients

Il y a deux solutions pour vous loger :

  • Un appartement, dans un hôtel résidence ou auprès de particulier de type Airbnb : vous êtes libres de tout mouvement et pouvez vous caler au rythme de votre bébé. Vous avez la possibilité de faire à manger sur place, mais aussi la lessive parfois, et de profiter de votre location les jours où vous n’avez pas très envie de bouger ;
  • A l’hôtel : pension complète, demi-complète, vous n’aurez pas à gérer les repas, du moins les vôtres. Des services sont généralement proposés pour les enfants, comme des clubs enfants ou bébé : voyager avec un bébé permet de partager du temps en famille, mais se retrouver une ou deux heures en amoureux, cela peut être pas mal ! En revanche, cette solution d’hébergement implique de sortir de la chambre d’hôtel pour vous restaurer le soir et de devoir se plier à des horaires de service. Et si vous avez envie de prendre l’air, pareil : il vous faudra organiser votre sortie. Si bébé en a décidé autrement ou est grognon, ou même que vous êtes fatigués, ça devient tout de suite un peu moins sympa comme solution.

Choisir un camping, avec un mobile home, est aussi une bonne idée : cela dépend de la couleur que vous souhaitez donner à vos vacances. L’échange de maison permet de voyager avec un bébé à moindre coût. En outre, cela peut éviter de se trimballer du matériel de puériculture, la maison échangée pouvant être équipée de matériel de puériculture.

Quelle que soit la solution d’hébergement que vous choisirez, si vous avez envie de vous faire un petit restaurant pour varier les plaisirs, privilégiez le midi : le soir, votre petit bout peut être fatigué ou avoir besoin d’évacuer avec des pleurs de décharge.

Partir en van aménagé avec bébé

C’est une super solution pour voyager avec un bébé. À la fois véhicule pour se déplacer et logement, vous pouvez aller où vous voulez tout en respectant le rythme de bébé. Vous roulez quand il dort, restez autant de jours que vous voulez à un endroit, ou en changez dans la journée.

Votre petit aura les mêmes repères d’un bout à l’autre du séjour et ça, c’est rassurant pour lui. Pour ce qui est du confort des parents, il y a des avantages, même s’il faut un petit temps de prise en main pour installer et ranger les couchages : celui de ne pas transporter des valises et tout le matériel pour votre ourson. En revanche, il faut avoir une âme minimaliste : on est facilement à l’étroit dans un van. Prévoyez donc des solutions « nomades » pour voyager avec un bébé : porte-bébé pour les balades, rehausseur gonflable pour les repas, etc. Vous devrez aussi optimiser votre espace en ayant des solutions de rangement pratiques et bien caler tous les objets pour éviter qu’ils ne bougent quand vous êtes sur la route. Essayez également autant que possible d’aménager un petit coin pour votre bébé qu’il aimera retrouver pour ses moments de calme ou de jeu.

Seules ombres à ce tableau idyllique : s’il pleut plusieurs jours durant votre voyage, cela risque d’être compliqué… Prévoyez si possible le nécessaire pour vous promener sous une petite pluie (veste de portage imperméable, habillage pluie pour la poussette, bottes…).

La sécurité lorsqu’on voyage en van avec un bébé

Côté sécurité, il y a quelques règles à observer en van :

  • Si votre petit bout commence à ramper et marcher, attention aux portes ouvertes et à la hauteur des feux qui vous permettent de cuisiner ;
  • Quand vous roulez, vous devez installer votre bébé dans son siège auto adapté sur la banquette arrière ou à l’avant si elle ne le permet pas.

Dernière astuce : pour trouver où « poser » votre van pour dormir, il y a l’application Park4night bien pratique. Repérez les lieux avant de partir au cas où vous ayez du mal à capter… 

Partir en camping-car avec un bébé

Autre moyen de voyager similaire au van, le camping-car sert à la fois de maison et de moyen de déplacement. Pour avoir vécu l’expérience quand nos oursons étaient petits (jetez un œil à notre article), voyager avec un bébé en camping-car c’est l’idéal si vous avez l’âme de baroudeurs. Cela a tous les avantages d’un van… le grand confort en plus : votre bébé pourra avoir un lit bien à lui, qu’il soit nomade type parapluie ou pop-up, et vous aurez une salle de bain à disposition. 

Cependant, cela a beau être plus grand qu’un van aménagé, il faut quand même partir léger.  Par ailleurs, vous ne pourrez pas aller partout vous garer où vous voulez, mais vous pouvez changer de lieu quand vous le souhaitez et en fonction de la météo. Le must : avoir un auvent pour vous faire un espace de vie supplémentaire, pour que votre bébé joue au sol sur une couverture par exemple ou pour manger en famille au grand air. Côté intendance, la cuisine ou la toilette de bébé ou des plus grands est tout de même facilitée et c’est plutôt appréciable si vous n’avez pas envie de renoncer à un certain confort.  

Trimballer son bébé pendant le voyage

Que votre petit bout marche ou pas, quand vous devez voyager avec un bébé, il vous faut prévoir un moyen de le transporter durant vos balades ou visites diverses. Si la poussette peut vous paraître une évidence, elle peut être utile, mais n’est pas forcément l’idéal…

Le portage en écharpe ou porte-bébé physio

Légers, l’écharpe comme le préformé se glissent dans vos valises sans prendre beaucoup de place. Voyager avec un bébé en le portant dans un porte-bébé permet d’aller partout et de vous faufiler facilement. Votre bébé y dormira volontiers, lové contre vous. Vous, vous aurez les mains libres, surtout si vous le portez sur le dos : c’est très pratique si vous devez faire à manger, avez envie de faire une photo en balade ou que vous devez transiter dans des aéroports et transporter des valises. Quand les températures grimpent, il peut néanmoins tenir un peu chaud : vous trouverez des modèles plus aérés de porte-bébés préformés ainsi que des écharpes en matières respirantes pour l’été si vous prévoyez de partir au soleil. Seul souci à ces modes de portage : ils n’ont pas de rangement et si vous envisagez de faire des randos, cela peut être embêtant.

Le porte-bébé de rando

Autre solution pour voyager avec un bébé sereinement : le porte-bébé de rando. Il permet de porter confortablement et longtemps les bébés qui tiennent assis, tout en transportant des affaires : ils disposent de plusieurs poches de rangement. Il est clairement idéal si vous envisagez de randonner ou de faire de longues balades durant vos vacances. Sachez cependant que comme il est assez imposant et donc encombrant, il ne passe pas toujours en cabine d’avion. Oscillant entre 2,5 et 3,5 kg, il faut aussi le transporter sur les épaules même « à vide ». Plus lourd qu’un physio donc, il faut pouvoir en supporter le poids, celui des affaires et de votre bébé lors de vos randos.

voyager-avec-un-bebe-porte-bebe-de-rando
Le porte-bébé de rando, idéal pour les longues sorties

La poussette-canne

Voyager avec un bébé cela peut être sport alors s’encombrer d’une poussette classique, on ne conseille pas vraiment. Cependant, une poussette-canne est un super compromis : légère et pliable, elle sait se faire discrète, même s’il vous faudra la porter à certains moments, et peut être transportée en avion ou en train. Elle permet de soulager votre dos ou d’installer bébé dedans quand vous allez au restaurant ou pour faire une sieste. On aime particulièrement des modèles comme la Yoyo, ultra compacte et facile à déplier d’une seule main.

Le siège-auto

Vous serez peut-être amené à prendre la voiture ou les transports en commun durant votre séjour pour vous déplacer sur votre lieu de vacances. Mais comment assurer la sécurité de votre petit bout ? Un siège-auto est indispensable pour voyager avec un bébé : certains loueurs de voitures en proposent à la location, mais rien ne vous garantit ni la qualité ni la propreté… L’autre alternative consiste à acheter un siège sur place, un modèle premier prix (cela nous est arrivé…). Il existe des rehausseurs gonflables d’appoint qui peuvent se transporter facilement et permettent à votre enfant d’être à la bonne hauteur, mais utilisables qu’à partir de 4 ans.

Nourrir bébé en voyage

Les repas, cela peut être un casse-tête quand on voyage avec un bébé. Ils suscitent beaucoup de questions chez les parents baroudeurs, et pour cause. Pas de panique, on vous aide à trouver des solutions.

Que faut-il emporter pour nourrir bébé en voyage ?

Voyager avec un bébé quand on allaite, c’est tellement pratique : vous n’avez à peu près rien à emporter. Concernant l’allaitement au biberon, il faudra en revanche prévoir le nécessaire, à commencer par le lait en poudre : vous ne trouverez pas forcément la même marque là où vous vous rendez, surtout s’il s’agit d’un lait spécifique. Prenez également de l’eau a minima pour le voyage de même qu’un chauffe-biberon nomade, voire autonome, si votre bébé boit son lait un peu chaud. Sachez qu’avec un bébé, il est tout à fait possible de passer une bouteille d’eau en cabine, au même titre que les repas dans des petits contenants. La bonne idée : mettre de l’eau chauffée au préalable dans une gourde isotherme par exemple pour préparer le biberon le moment venu (on rappelle qu’il ne faut pas préparer de biberon en avance).

Quand bébé est diversifié, a priori on trouve facilement des petits pots tout prêts aux quatre coins du globe, à moins bien sûr de partir dans un coin reculé du monde ! Emportez néanmoins avec vous quelques repas, yaourts et compotes d’avance en attendant de vous réapprovisionner sur place.

Nos astuces pour les repas de bébé en voyage

  • Évitez autant que possible les petits pots en verre, ils sont lourds et il y a un risque de casse. Pensez aux gourdes réutilisables que vous pouvez remplir de compote, de purée ou de soupe ainsi qu’aux biberons et boîtes isothermes pour le reste de votre séjour. Ou tout simplement, optez pour des purées dans des emballages souples.
  • Une boîte à repas solide permettra de transporter les en-cas des plus grands sans craindre de les retrouver en bouillie au fond du sac (c’est du vécu).
  • Partez toujours en balade avec de quoi boire et manger pour votre bébé.
  • Lâchez un peu de lest sur les 5 fruits et légumes par jour ou la répartition des repas : en voyage, ce qui compte c’est que votre loulou mange. Tant qu’il a sa ration de lait, c’est l’essentiel.

Concernant l’eau, le mieux reste d’utiliser de l’eau en bouteille : au moins vous serez sûr de la qualité de l’eau pour bébé. En outre, l’eau n’est pas forcément potable partout. Enfin, essayez au maximum de respecter l’horaire des repas de votre tout-petit autant que possible : son bien-être durant le voyage et le séjour repose sur le sommeil et les repas. Vous pouvez bien sûr les décaler un peu en fonction des activités et des trajets mais attention tous les enfants ne sont pas flexibles, restez à son écoute !

Ce qu’il faut prévoir : les indispensables pour voyager avec un bébé

Enfin, voyager avec un bébé nécessite de prendre les devants et de prévoir le nécessaire pour sa santé et sa sécurité.

Une trousse de premier secours bébé

Avec tous les voyages, bivouacs ou week-ends que l’on a pu faire avec nos oursons, on peut dire que oui, ça arrive que les bébés tombent malades en plein périple, et ce n’est pas si rare que cela : voyager avec un bébé est plein d’imprévus ! Emportez une trousse à pharmacie spécialement pour votre bébé (jetez un œil à notre article) afin de ne manquer de rien en cas de bobo, de fièvre, de piqûre de moustique ou de diarrhées importantes, que vous pourrez amener lors de toutes vos expéditions : mettez-y thermomètre, sérum physiologique, antipyrétique, compresse, désinfectant, pansements, solutés de réhydratation. Vous pourrez ensuite la compléter en fonction de la destination où vous vous rendez, avec un anti moustique par exemple.

Un petit sac de voyage pour bébé

Durant le voyage en lui-même, vous avez besoin d’affaires pour votre petit bout. Utilisez un sac à langer ou un sac à dos avec des compartiments pour garder avec vous le nécessaire :

  • De quoi changer bébé : couches, lingettes, tenues de rechange ;
  • Ce qu’il faut pour le repas (biberon, petit pot, bavoir, cuillère…) ;
  • De quoi faire dormir bébé (tétine, turbulette) ;
  • De quoi réchauffer bébé si la climatisation est un peu forte (une couverture légère) ;
  • Un doudou et un ou deux jouets.

Là encore, à vous de moduler son contenu en fonction de ce que vous souhaitez emporter : certains parents préfèrent avoir le minimum. D’expérience, mieux vaut prévoir un peu plus, que manquer !

Quels papiers pour voyager avec un bébé ?

  • En France, aucun papier n’est exigible. Le carnet de santé peut être utile en revanche en cas de souci de santé durant le séjour.
  • Pour voyager avec un bébé en Europe ou dans l’espace Schengen, une simple carte d’identité suffit, mais pensez à prendre votre livret de famille au cas où.

Avoir un passeport pour bébé

Hors UE, il faut passer par la case passeport ! Et même un visa pour certains pays, voire les deux. On attire votre attention sur la validité du passeport : certains pays exigent qu’il soit encore valide parfois 6 mois après la date à laquelle vous rentrez en France. Mieux vaut prendre vos précautions plutôt que de rester coincé à l’aéroport.

L’autorisation de sortie de territoire

Enfin, si vous êtes des grands-parents, oncle ou tante et que vous partez avec votre petit-fils ou votre petite-fille en dehors du territoire français, vous devrez posséder une autorisation de sortie de territoire (AST). Il s’agit d’un document Cerfa à remplir en ligne ou en version papier et à faire signer par au moins un des titulaires de l’autorité parentale. Vous le trouverez sur le site du Service Public et il doit être accompagné de la carte d’identité de l’enfant.

Pour être certain des papiers dont vous avez besoin pour voyager avec un bébé, consultez les conseils aux voyageurs sur le site Diplomatie.gouv.fr.
Pensez aussi à prendre votre numéro d’assurance ! En cas de pépin, c’est utile. Lorsque vous réservez un voyage avec votre carte bancaire, sachez que vous bénéficiez d’office de l’assurance voyage de votre banque. Elle couvre toute votre famille. Néanmoins, les conditions générales de cette assurance varient d’une banque à l’autre : renseignez-vous ! Il vous faudra sans doute prendre une assurance voyage supplémentaire si vous partez à l’étranger.

Les vaccins de bébé en voyage

L’une des préoccupations quand vous décidez de voyager avec un bébé, ce sont les risques pour sa santé. Les vaccins permettent de le protéger, mais encore faut-il pouvoir les faire.

Les vaccins inclus dans le calendrier vaccinal

Voyager avec un bébé de 7 jours est possible, mais cela ne veut pas dire que nous le recommandons. À cet âge, un bébé n’a reçu aucun vaccin. Certains vaccins obligatoires – 11 vaccins le sont en France depuis 2018, à savoir coqueluche, diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP), infections invasives à Haemophilus influenzae de type B, hépatite B, infections invasives à pneumocoque, méningocoque de sérogroupe C, rougeole, oreillons et rubéole – protègent contre des maladies qui existent toujours et de manière plus ou moins importante dans des pays. Mieux vaut remettre votre voyage s’il n’est pas nécessaire. Des destinations exigent d’ailleurs que ces vaccins soient faits : si ce n’est pas le cas, cela compromet donc votre projet.

Les vaccins en fonction de la destination

Comme nous le disions plus haut, il y a des destinations qui nécessitent de faire des vaccins spécifiques pour voyager avec un bébé, mais votre enfant n’a pas forcément l’âge requis et il faut le savoir. Le vaccin pour la fièvre jaune ne se fait qu’à partir de 9 mois. Un certificat de vaccination antiamarile peut être exigé pour les voyageurs de plus de 1 an qui viennent de pays où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune ou qui sont restés plus de 12 heures en transit dans l’aéroport d’un pays où il y a un risque de transmission.

Le vaccin de l’hépatite A, lui, peut être fait à compter de 1 an. Quant au paludisme, une partie des traitements préventifs n’est pas recommandée avant 3 ans, et les répulsifs antimoustiques ne sont pas forcément sans danger avant 2 ans.

Avant de choisir votre destination, rendez-vous donc sur le site de l’Institut Pasteur pour connaître les vaccins nécessaires en fonction du pays où vous souhaitez partir.

Pour terminer, faire une demande de carte européenne d’assurance maladie (CEAM) via votre compte Ameli est indispensable pour voyager avec un bébé. Elle permet de bénéficier de soins médicaux dans le pays où vous séjournez sans devoir faire aucune autre démarche particulière.

voyager-avec-bebe-pluie

Voyager avec un bébé, ça se prépare bien en amont, mais au final pas beaucoup plus qu’un voyage solo ou à deux. Et puis quel bonheur de découvrir des paysages et d’autres cultures avec lui ! C’est un beau cadeau que vous lui faites pour toute sa vie, et à vous aussi…

HEY, SI ON ÉQUIPAIT VOS PETITS BAROUDEURS ?

Chez les Petits Baroudeurs, nous dénichons avec soin et amour les produits utiles à vos aventures en famille. Nous les testons avec nos Oursons, les cousins, les amis de nos loupiots – quand nos enfants sont trop grands pour tester eux même. Et nous ne sélectionnons que les meilleurs produits pour vous les proposer.

Voici donc la sélection de notre boutique pour partir en voyage avec un bébé :

Sacs à langer nomades
Je découvre
Porte-bébés physiologiques
Je découvre
Jeux de voyage
Je découvre
Céline Lacombe

Céline Lacombe

Amoureuse des montagnes et des voyages, Céline est heureuse dans sa tribu familiale avec ses mini baroudeur et son homme. La création des Petits Baroudeurs est la suite logique de sa passion pour sa famille et pour l’outdoor.

Plus d'articles de Céline Lacombe

Pour encore plus d'aventures !

Conseils et astuces

Céline Lacombe

Nos conseils pour voyager avec un bébé en avion

Jeunes ou futurs parents, vous avez envie de continuer à partir en voyage même avec un petit bout. Vous envisagez...

Conseils et astuces

Céline Lacombe

Faire du ski de fond avec une remorque

Cette année, faute de remontées, beaucoup d’amoureux de la montagne font preuve de créativité pour profiter des joies de la...

Conseils et astuces

Kids Outdoor Trips

Construire un igloo avec des enfants

Kids Outdoor Trips, c'est une charmante petite famille qui vient de rejoindre notre programme Ambassadeurs ! Découvrez à travers cet...

Laissez un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l'anonymisation de vos commentaires.

*Champs requis