Bien connue pour ses beaux sommets et ses fromages divins, la Suisse l’est bizarrement moins pour ses plages… Grossière erreur, quand on voit les eaux turquoises dans lesquelles on peut se baigner. Nous avons donc voulu tester ces trésors méconnus en partant à vélo faire le tour des lacs de Morat et Neuchâtel avec nos deux Oursons de 3 et 4 ans et demi. Pour pleinement profiter des joies des baignades, nous avons opté pour un bike-trip début juillet, histoire de mettre toutes les chances de notre côté, et pour tout vous dire, nous n’avons pas été déçus !

Notre itinéraire

Depuis Annecy (le camp de base des Petits Baroudeurs), la route n’est pas si longue pour rejoindre les régions de Fribourg et du lac de Neuchâtel, nous sommes donc partis pour 4 jours.
Dans l’ensemble, nous avons choisi de faire de courtes étapes, en faisant la part belle d’une part à la découverte de la faune locale et d’autre part aux baignades ! Cela a très bien fonctionné, même si, bien sûr, à mollets plus costaud et enfants plus endurants, on peut tout à fait boucler cet itinéraire en beaucoup moins de temps.

Tour lac Morat vélo

 

  • Jour 1 : Tour du lac de Morat – 30km environ – essentiellement de la piste cyclable
  • Nuit : la Sauge, au nord est du lac de Neuchâtel
  • Jour 2 : La Sauge -> Estavayer le Lac – 25 km environ – essentiellement de la piste cyclable
  • Nuit : Estavayer le Lac
  • Jour 3 : Estavayer le lac -> Cortaillod – 60 km environ – un mix de piste cyclable, voie partagée et petites routes.
  • Nuit : Cortaillod
  • Jour 4 : Cortaillod -> Neuchâtel – 10 km environ – Piste cyclable et voie partagée.
  • Neuchâtel – La Sauge : en bateau
  • Retour Annecy

Nos 7 coups de coeur sur le tour du Lac de Neuchâtel à vélo

Nous étions loin d’imaginer autant de coup de coeur sur cet itinéraire que nous n’avions vu décrits que de rares fois (d’où notre volonté encore plus grande d’en parler ici). Or, chacun de ces petits plaisirs en vaut vraiment la peine… (cités ici dans l’ordre où nous les avons découverts)

Grande Cariçaie

 

  • Observer les castors dans la réserve de la Grande Cariçaie depuis l’auberge de la Sauge et le centre nature ASPO.
  • Se baigner sur la sublime petite plage à côté de Gletterens et proche du village Lacustre et se croire dans les caraïbes.
  • Rouler, au coucher du soleil dans la ville médiévale d’Estavayer le Lac au son des concerts de jazz.
  • Passer la nuit sur la paille et dormir dans un champ de maïs !

Hotel Mais Neuchatel

 

  • Arriver en fin de journée à Cortaillod par le chemin des Saules et goûter à l’animation locale des piques-niques à l’ombre des arbres le long des vignes et se croire sur les bords de la méditerranée.
  • Savourer une glace Movenpick après avoir visité le château de Neuchâtel tout en attendant le bateau du retour.
  • Se laisser bercer par le bateau entre Neuchâtel et La Sauge pour boucler le tour du lac.

Au delà de ces coups de coeurs, nous avons aussi énormément apprécié le respect du cycliste en Suisse : les automobilistes doublent à une distance respectueuse, les limitations de vitesse sont respectées. Et quand on voyage avec deux enfants en bas âge, cela prend vraiment toute son importance !

Notre tour du lac de Neuchâtel en vélo et en famille : le récit

La mise en jambes : le tour du lac de Morat

Pour ce premier jour, nous décidons de nous faire les mollets autour du lac de Morat tout près du lac de Neuchâtel. Alors que nous installons et vérifions le matériel sous un ciel menaçant, les enfants, tout à leur joie de partir en vélo n’attendent qu’une chose : le départ. Ours Junior se cale donc dans notre remorque alors que Miss Ours s’installe derrière moi sur son vélo et nous voilà prêts à partir.

Tour du lac de Morat à vélo

Nous donnons notre premier coup de pédale à Meyrier et choisissons de faire le tour du lac dans le sens des aiguilles d’une montre en gardant la visite de Morat pour la fin. Miss Ours est ravie de pouvoir remonter sur son vélo en mode tandem derrière moi et son frangin la jalouse un peu. La piste suit le bord du lac et après quelques kilomètres, nous faisons notre pause pique-nique au sud, sur la plage de Salavaux. Le temps n’est pas propice à la baignade, mais peu importe, les enfants en profitent pour se défouler sur l’aire de jeu tout en venant picorer leur pique-nique. Mais l’orage menace alors on plie tout rapidement pour reprendre la route.

En rive ouest du lac nous découvrons les vignes, dont les ceps, accrochés à la pente semblent défier les lois de la gravité. L’orage nous fait renoncer à l’ascension du Mont Vully qui est la route conseillée pour le tour du Lac de Morat. Mais ce n’est pas bien grave : à défaut de profiter de la vue sur les Alpes, promise au sommet du mont Vully, nous savourons la spécialité du village, le gâteau du Vully ! Je pense que les oursons ne nous en ont pas voulu et ont apprécié déguster (dévorer) cette spécialité de brioche à la crème et au sucre (on est une famille ours gourmande ou on ne l’est pas)

Tour du lac de Morat à vélo

Nous terminons notre tour du Lac de Morat sous le soleil en arrivant dans la ville qui a donné son nom lac. Cité médiévale charmante, elle dévoile ses charmes aux piétons et cyclistes dans une ambiance agréable de vieilles pierres et de verdure.

Les observations des animaux au centre nature ASPO de la Sauge

Une fois notre tour du lac de Morat bouclé, nous rechargeons la voiture avec enfants et vélo pour parcourir le petit bout de chemin jusqu’au lac de Neuchâtel, et plus précisément jusqu’à l’auberge de la Sauge, au nord de Cudrefin. C’est d’ailleurs là que nous allons laisser notre voiture pour les 3 prochains jours.

Nous prenons possession des lieux, et retrouvons très vite notre guide naturaliste au centre nature ASPO de la Sauge. Assimilable à une maison du parc ou un visitor center, ce lieu propose des expositions permanentes sur la nature environnante extrêmement riche de la grande Cariçaie. Et après une brève et claire explication sur la faune locale et notamment les castors, nous partons à leur découverte alors que la nuit commence à tomber…

Réserve de la grande Cariçaie

L’énorme atout de ce centre nature est d’avoir aménagé des postes d’observation sur des lieux stratégiques. Nous nous mettons donc à l’affût, équipés de jumelles et de lunettes d’observation dignes de professionnels que les enfants ont pu utiliser et manipuler. Par évident au départ de faire comprendre aux oursons (3 et 4 ans et demi) de faire le moins de bruit possible, mais quand ils ont eu compris l’enjeu, à savoir la chance d’apercevoir des castors, et notamment des bébés castors, je peux vous dire qu’on a entendu les mouches voler… Leurs efforts ont (heureusement !) été largement récompensés puisqu’au bout de quelques instants, nous avons pu observer à la surface de l’eau quelques bulles annonciatrices d’un bébé castor qui a tranquillement montré sa tête quelques minutes en nageant nonchalamment devant nous. Inutile de vous dire que nos zoologistes en herbe étaient enchantés ! Côté parents, nous l’étions tout autant, d’autant plus que ce marais de la grande Cariçaie offre un décors unique, encore plus en fin de journée, qui donne l’impression d’être immergés à des kilomètres dans la nature sauvage alors que finalement, nous n’étions qu’à quelques minutes du centre.

Grande Cariçaie

Après un repas délicieux et une nuit réparatrice à l’Auberge de la Sauge, nous avons remis ça de bon matin, pour cette fois-ci partir à la rencontre des oiseaux et des grenouilles. La grande Cariçaie étant avant tout un marais, on y trouve bon nombre d’échassiers et de grands oiseaux en tous genres. Une fois encore, nous avons profité des explications éclairées d’une guide naturaliste qui nous a montré, depuis un autre observatoire, de nombreuses espèce d’oiseaux qui viennent ici festoyer d’insectes et de poissons, les pieds dans l’eau. Suite à l’observation, place à la pratique ! Avec le matériel adapté, petites bassines et gobelets loupes, nos apprentis naturalistes ont pu eux même témoigner de la vie dans le marais en l’observant de très près ! Les mains dans l’eau et le sourire jusqu’aux oreilles, ils ont attrapés insectes, larves, escargots aquatiques pour les relâcher une fois observés. Bref, un début de journée mémorable et nature comme on les aime !

Autant vous dire que si vous avez la chance de faire le tour du lac de Neuchâtel avec vos marmots, un arrêt à la Sauge s’impose !

Plage et musique pour la première étape du tour du lac de Neuchâtel

Après la découverte des bêtes à plumes, écailles et coquilles, il est temps pour nous d’enfourcher nos vélos pour attaquer le tour du Lac de Neuchâtel. Les sacoches sont remplies, la remorque arrimée et le soleil prêt à nous réchauffer les mollets !

Pour démarrer, miss Ours s’installe derrière moi, prête à pédaler et Ours junior se cale dans la remorque pour un repos bien mérité après nos découvertes matinales.

Grande Cariçaie

Nous prenons un peu de hauteur en quittant le marais sur la piste cyclable qui prend des allures champêtres alors que nous longeons les champs cultivés, saluons les vaches et profitons de cette campagne d’été radieuse sous le soleil. Puis nous descendons vers Delley-Portalban où une plage est indiquée et sera parfaite pour notre pause pique-nique. Là nous trouvons effectivement un coin ombragé et nous installons dans l’herbe. Comme la veille, une aire de jeu tend les bras aux enfants qui en profitent alors que nous savourons la vue sur le lac dont nous commençons à apercevoir le potentiel des eaux bien bleues.

Rassasiés, nous voici repartis, et alors que notre plus jeune baroudeurs s’endort dans la remorque, nous en profitons pour faire un petit détour peu après notre pause repas pour tenter de coller au plus près des berges du lac. Et là, en suivant un petit sentier, nous découvrons, par le pur des hasards, la plus jolie plage que nous ayons vue sur notre itinéraire… Toute petite, isolée et entourée de végétation, elle dévoile ses eaux turquoises et son sable doux à ceux qui s’aventurent jusque là. Inutile de vous dire que l’on a posé les vélos (on s’est quand même assurés que notre ourson dormait bien à l’ombre) et on s’est jetés à l’eau pour notre premier bain suisse !

Plage lac de Neuchatel

Suite à cette belle pause, on remet la machine en route direction Estavayer le Lac. Notre itinéraire nous mène entre sous bois et champs bucoliques jusqu’à notre camping situés quelques kilomètres avant la cité médiévale.
Notre roadbook indique que nous dormons à “l’hôtel maïs, sur la paille”… Nous allons enfin pouvoir assouvir notre curiosité et découvrir ce qui se cache derrière cette dénomination. A l’accueil de notre charmant camping à la ferme, la propriétaire nous indique le champ de maïs voisin… Avec ses allures de labyrinthe tout droit sorti d’un conte, ce petit itinéraire dans les pieds de maïs ravi les enfants qui partent en éclaireurs alors que nous nous leur emboitons le pas. Et nous découvrons donc notre tente, au milieux du champs de maïs et sur la paille ! Deux grands lits nous tendent les bras dans cette ambiance délicieusement champêtre. On a l’impression d’être seuls au monde cachés dans les pieds de maïs : ni vis-à-vis, ni le moindre bruit. Et inutile de vous préciser que les oursons sont absolument ravis par cet hébergement pour le moins original !

Dormir sur la paille suisse

Après une petite douche rapide, nous reprenons nos montures favorites pour partir dîner dans la petite ville d’Estavayer le lac à quelques kilomètres de là. Coup de chance, nous sommes en plein festival de jazz. Au charme déjà certain des petites rues médiévales, nous avons ajouté la musique et les rues animées, et saupoudré le tout d’un magnifique coucher de soleil. Autant vous dire que la soirée était parfaite et que nous sommes retournés nous coucher sur la paille heureux de notre journée !

Estavayer le lac - vélo

Entre kite-surf et vignobles

Nous quittons notre champ de maïs pour la plus longue étape de ce tour du lac de Neuchâtel : 60km.

Nous commençons par filer vers Yverdon-les-Bains. Nous suivons la piste cyclable qui devient par moment une voie partagée, un peu moins agréable avec les voitures à côté. Mais la piste passe aussi le long du lac où le vent est aujourd’hui soutenu. Du coup, nous profitons du spectacle des kite-surfeurs sur le lac qui s’en donnent à coeur joie. Nos petits baroudeurs sont impressionnés et découvrent avec admiration cette discipline.

Kite surf Neuchatel

En milieu de journée, nous nous mettons en quête d’une plage abritée du vent pour casser la croûte. Une maman avec un loupiot en draisienne et l’autre en physio (pendant que le papa kite) nous renseigne et nous indique la plage de Corcelettes, à côté du camping des Pins.

Nous poussons un peu plus loin après Yverdon-les-Bains pour atteindre la jolie petite plage en question. Nous ne sommes vraiment pas déçus ! Complètement à l’abri du vent, elle est très agréable, et nous y posons les sacoches pour un pique-nique bien mérité. A tour de rôle, les oursons ont pédalés derrière moi et ils savourent maintenant une petite baignade rafraichissante.

Tour lac Neuchatel vélo

Du coup, quand nous repartons, ils se calent tous les deux dans la remorque vélo pour rejoindre les bras de morphée. Avec Papa Ours, nous en profitons pour avancer, même si notre moyenne se trouve quelque peu amoindrie car nous attaquons les coteaux en rive nord ouest du lac. En résumé, c’est bien plus dur pour les mollets, mais les vues sur le lac sont bien plus spectaculaires ! Au passage, attention de bien suivre l’itinéraire 22 (qui monte bien donc) jusqu’au village de Bevaix à partir duquel vous pourrez redescendre pour suivre la rive du lac et finir d’arriver à Cortaillod. Sur tout cet itinéraire, les collines sont parfaitement exposées au sud, si bien que l’on profite d’un paysage qui n’est pas sans rappeler l’italie avec ses vignes qui s’étendent à perte de vue, son chaud soleil et sa vue sublime sur le lac.

C’est donc en fin de journée, avec les oursons à nouveau réveillés et motivés pour pédaler à nouveau que nous arrivons vers Cortaillod en suivant la très jolie petite route qui serpente le long du lac ou les locaux s’installent pour les barbecues de fin de journée.

Visite de Neuchâtel et retour à la Sauge en bateau

Aujourd’hui, c’est une étape bien plus courte au programme : nous pédalerons jusqu’à Neuchâtel que nous visiterons avant de prendre le bateau pour le retour.

Cortaillod tour lac NeuchatelCortaillod - Tour lac NeuchatelNous quittons donc le charmant village de Cortaillod sous un beau soleil pour prendre la piste qui, une fois de plus longe le lac. Juste avant d’arriver à Neuchâtel, nous ne résistons pas à l’appel d’une dernière baignade et en profitons pour manger un bout. Et toujours ces superbes panoramas sur le lac azur…

Tour du lac à vélo - visite Neuchatel

Nous montons direct au château qui surplombe la ville pour en découvrir les vieilles pierres, mais surtout admirer le panorama qui s’étend à nos pieds.

Tour du lac à vélo - visite Neuchatel

Puis nous descendons tranquillement vers le port pour réserver nos places dans le bateau du retour. Il fait tellement beau que les promeneurs sont légions le long du lac. Nous décidons alors de nous laisser porter par cette atmosphère de vacances en savourant une bonne glace Movenpick que nous avons bien méritée après ce quasi tour du lac de Nauchâtel à vélo.

En fin de journée, nous embarquons pour rejoindre la Sauge, de l’autre côté du lac où nous attend notre véhicule. Pour être honnête, cette traversée clôture à merveille notre séjour : nous évitons le tronçon qui nous semblait le moins intéressant et nous profitons d’une belle balade sur l’eau. Les oursons sont bien entendus ravis de découvrir le lac d’un autre point de vue. On ne prend pas le bateau tous les jours quand on habite à la montagne !

Bateau Lac de Neuchatel

Toute la famille garde un excellent souvenir de ce séjour vélo en Suisse entre baignades, observation des animaux, découverte des paysages magnifiques du lac de Neuchâtel et surtout, le plaisir de pédaler serein sur les pistes cyclables helvétiques !

Infos pratiques

Où laisser sa voiture ?

Tour du lac de Morat

A la journée, nous avons garé notre véhicule à Meyriez au parking de l’Obélisque.

Tour du lac de Neuchâtel

Nous avons posé la voiture à l’auberge de la Sauge au nord est de Cudrefin pour les 3 nuits de notre tour du lac.

Où dormir ?

Nous avons eu la chance de réaliser ce reportage en partenariat avec Suisse Tourisme.
Voici nos hébergements coup de coeur sur ce séjour :

L’auberge de la Sauge
On a adoré l’emplacement idéal quasiment dans le marais de la réserve de la Grande Cariçaie qui nous a permis de profiter des animations du Centre ASPO.

Hôtel Maïs au camping à la ferme de la Corbière
Clairement l’un des hébergements les plus original où nous ayons dormi ! On a tous beaucoup aimé le fait de dormir au milieu d’un champ de maïs avec de la paille pour plancher.

Hotel Mais - Estavayer le lac

Vous trouverez d’ailleurs un peu partout en Suisse des hébergements de ce genre qui permettent de réduire un peu le coût du logement sur votre séjour, et ce, de manière originale.

Notre matériel de vélo en famille

Côté parents

  • Deux VTT moyen de gamme de chez D…on
  • Un kit de réparation

Côté enfants

  • Une remorque Thule Cougar 2 places (équivalent aujourd’hui de la Thule Cross)
  • Un follow-me
  • et des casques pour tout le monde

Côté pratique

  • Chaque enfant a son petit sac à dos (selon le principe bien pratique du “on ne prend que ce qui rentre dans le sac à dos”) avec chacun gourde, lunettes, casquette, tour de cou et bien sûr petits jouets. Le petit sac à dos reste accessible dans la remorque. 
  • Une trousse à pharmacie

Sites utiles pour préparer votre voyage

www.suisse.com/outdoor : Le site du tourisme suisse avec les suggestions à pied, à vélo, etc.
www.juratroislacs.ch : Le site de la region de Jura&Trois-Lacs
www.fribourgregion.ch : le site de Fribourg Région

Un immense merci à Suisse Tourisme pour nous avoir accompagné dans cette belle petite aventure !

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Votre article nous a donné très envie de faire le tour du lac de Neuchâtel avec nos enfants de 5 et 8 ans.
    Nous envisageons d’y aller pour la pentecôte et comme nous ne disposerons que de 3 jours (et que nous ne voulons pas faire trop de kilomètres dans la journée max 30Km, pour que les enfants puissent pédaler) je me demandais quelle était la partie la moins intéressante (en terme de roulage) que nous pourrions éviter (en prenant éventuellement le bateau).
    Merci de vos précieux conseils
    Maud

  2. bonjour,
    nous avons fait le tour du lac de Neuchatel en aout 2019 à 4 : 2 adultes, nos filles de 15 et 8 ans en 2 jours 1/2
    les itinéraires sont super bien balisés nous avons suivi le 5 de Ins à Yverdon (assez valloné, au dessus du lac jusqu’à estavayer) puis le 50 et l’itiéraire des plages de yverdon à Neuchatel
    pour y aller, nous avons pris le train à 3 (billet adulte + ticket journalier enfant 16 francs + ticket du vélo pour l’adulte + réservation vélo si train IC) et une voiture pour porter la charette et les sacoches. La difficulté est de trouver un emplacement pour se garer, bcp de parkings sont payants et sur qq heures.
    nous avons vu 2 solutions : à Yverdon, vers le stade et la plage, des emplacements payants mais possible de se garer jusqu’à 7 jours et parking gratuit dans le village de cortaillod, à 10 km au sud de Neuchatel.
    bilan de nos 3 jours : assez sportif pour les enfants mais très sympa au niveau des paysages et des lieux de baignade

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here