Ce n’est pas parce qu’il fait froid, qu’il faut rester cloîtré avec bébé à la maison. Il est tout à fait possible de faire des activités en extérieur avec un petit bout, que ce soit des balades en forêt ou même des randonnées en montagne. Il suffit pour cela d’être bien équipé pour qu’il soit bien au chaud. Retrouvez nos conseils pour bien habiller bébé de la tête aux pieds quand il fait froid !  

La règle des 3 couches

On peut avoir tendance à vouloir habiller très chaudement bébé quand il fait froid et que l’on part se balader, notamment en lui mettant un gros pull : grosse erreur ! Il vaut mieux superposer plusieurs couches ou épaisseurs, ce qui offrira une meilleure protection face au froid, mais permettra également d’adapter bien plus facilement la tenue de bébé aux changements de température. Ce système multicouches est vraiment le plus efficace, car entre chacune des couches, qui ont un rôle bien précis, il y a de l’air et c’est grâce à sa présence que la chaleur est apportée. Voici dans le détail, comment mettre en œuvre cette règle des 3 couches.

La première couche pour respirer et réguler la température

La première des couches est celle qui est directement en contact avec la peau. Sa matière doit être toute douce, pour le confort de bébé, mais également respirante. Cela évite que la transpiration reste « coincée »… et que bébé soit mouillé et ait donc froid, mais aussi que la température de son corps se régule efficacement et qu’il ne soit pas en surchauffe.
Exit le coton, qui absorbe bien la transpiration, mais ne l’évacue pas. On se tourne vers des sous-vêtements techniques pour bébé – il existe désormais des bodys manches longues avec ou sans jambes pour les tout-petits – en fibres naturelles comme la laine, aux propriétés thermorégulatrices. La laine Mérinos par exemple se prête parfaitement à cela et qui, aujourd’hui, est vraiment loin des laines qui grattent d’avant. C’est une véritable seconde peau qui entourera bébé de douceur. Bien sûr, cela a un coût et on peut être attiré par du synthétique, moins coûteux et au temps de séchage un peu plus rapide. Néanmoins son efficacité est moindre par rapport à la laine et l’avantage du mérinos, c’est qu’il ne nécessite pas d’être lavé à chaque fois !

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de sous-vêtements thermiques, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

La deuxième couche pour la chaleur

C’est celle qui va apporter de la chaleur. Elle doit rester fine afin que bébé ait toute sa liberté de mouvement. On peut opter pour un pull en polaire, le plus classique, ou alors pour une combinaison en polaire fine, qui ne laissera pas passer ne serait-ce qu’un filet d’air. Si vraiment vous allez randonner lorsque les températures sont basses, il est tout à fait possible d’utiliser un ensemble de sous-vêtements thermiques par-dessus le premier body, mais en veillant à ce qu’il soit plus large pour que la fameuse couche d’air joue son rôle d’isolant thermique.

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de polaires et doudounes, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

La troisième couche pour la protection contre le vent et la pluie

Enfin, la troisième couche, elle, sert à protéger votre petit bout des éléments extérieurs, comme le vent ou la pluie. Or une polaire laisse passer le vent à travers les mailles… et donc refroidit bébé. Les tissus softshell par exemple, permettent de faire barrière et de garder bébé au chaud et au sec. À noter que certaines 3e couche permettent de faire l’impasse sur la 2e couche, car elles sont doublées de polaire : elles isolent ainsi des éléments extérieurs en apportant de la chaleur.

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de softshells, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

En pratique, cela passe par une combinaison pilote imperméable, qui sert tout autant l’hiver que l’automne contre la pluie ou l’été à la montagne contre le vent.

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de combinaisons imperméables, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

La combinaison de ski, que vous alliez à la neige ou non, est aussi parfaite pour isoler bébé du froid. Il faut en revanche veiller à ce qu’elle soit résistante à l’eau, c’est-à-dire avec une membrane de minimum 5 000 mm, sinon ce sont les fesses mouillées garanties pour votre loulou !
Enfin, il y a en outre les combinaisons pilotes déperlantes doublées polaires ou en duvet, qui garderont la chaleur corporelle de votre petit aventurier en couche-culotte.

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de combinaisons chaudes et imperméables, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

Le froid et les extrémités

Si le corps de bébé est bien au chaud, il ne faut pas pour autant négliger les extrémités. C’est par la tête que la perte de chaleur se fait. Tout le corps se mobilise pour que cette partie-là reste chaude… et les extrémités se retrouvent congelées ! Il faut donc couvrir la tête de bébé pour éviter qu’il ait froid aux pieds et aux mains.

Pour la tête

Au choix, il y a les bonnets, des cagoules ainsi que des capuchons polaires en polaire, qui permettent de faire capuche en même temps : le cou et la tête sont au chaud, et hop ! d’une pierre deux coups.

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de couvre-chef bien chauds, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

Pour les pieds

Ici, il faut des chaussettes, idéalement en laine : c’est la meilleure matière qui réchauffera suffisamment les pieds de votre bout de chou. Ce n’est pas simple à trouver, mais nous en proposerons bientôt chez les Petits Baroudeurs.

Pour les mains

Là, le mieux, ce sont les moufles : tous les doigts se réchauffent entre eux. Bien sûr, elles doivent être dotées d’une membrane imperméable d’au moins 10 000 mm, qui isole du vent, mais aussi de l’humidité si votre bébé est en âge de s’amuser dans la neige. Là encore, une attention tout particulièrement est à apporter à la coupe des moufles : il faut absolument qu’elles remontent bien haut sur le bras, sinon, le froid et surtout la neige risquent de rentrer par les poignets. Bien coincées sur la combinaison, votre bébé ne craindra pas le froid !

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de couvre-chef bien chauds, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

On choisit des bottes imperméables et chaudes

Pour les enfants qui tiennent assis, qui crapahutent à quatre pattes, voire qui commencent à marcher, des bottes sont à prévoir, mais pas n’importe lesquelles, et surtout pas des bottes en plastique basiques bien évidemment.

Tout d’abord, vous devez les prendre une petite taille au-dessus, ou tout du moins assez grandes, toujours pour cette histoire d’air : si la botte est trop ajustée, bébé aura les pieds froids, puisqu’il n’y a pas de place pour cette couche d’air ! Concernant la semelle, elle doit être adaptée à la voûte plantaire sensible et pas encore formée de votre petit minot. Il faut qu’elle soit suffisamment souple afin que son pied ne soit pas entravé et qu’il puisse sentir ses appuis. Enfin, on prend un modèle chaudement doublé et surtout imperméable !

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de bottes chaudes, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

Si bébé est porté


Les nourrissons ont du mal à réguler leur température. Quant aux bébés plus grands, en restant immobiles, ils peuvent également avoir froid. Ces conseils valent donc pour les bébés de tout âge.

En porte-bébé de randonnée, on le couvre vraiment bien et on reste très attentif

Si vous optez pour un porte-bébés de rando, pensez que votre bébé va devoir être autonome pour produire sa propre chaleur, il faudra donc qu’il soit vraiment bien couvert (cf. conseils plus haut) des pieds à la tête.
Pensez surtout à bien vérifier très régulièrement (toutes les 10 min max) qu’il n’a pas froid et sortez plutôt s’il fait vraiment beau avec peu de vent. 

En porte-bébé physio ou en écharppe, l’option bouillote

On l’avoue, quand il fait froid et surtout pour les tout petits, on aime bien l’option porte-bébé physio plus couverture ou veste de portage : lové contre vous, votre marmot pourra bénéficier de la chaleur de votre corps. Le plus : c’est qu’il vous tiendra chaud aussi ! Bébé et porteur se communiquent la chaleur.
N’oubliez pas cependant de lui enfiler des jambières, ces petits accessoires utiles qui réchauffent les gambettes. Eh oui, quand vous portez votre loustic, le pantalon a tendance à remonter, de par la position de bébé avec les jambes « en grenouille », et l’air… à refroidir ses petites jambes. Les guêtres sont donc vraiment indispensables ! On pense à ses petits petons : bébé ne marche pas et ne porte pas de chaussures, mais a besoin d’avoir quelque chose aux pieds. En effet, des chaussettes uniquement, bien qu’épaisses, ne suffiront pas. Et les chaussons en cuir ne sont pas assez chauds. Pour son confort et pour garder ses pieds au chaud, on trouve des chaussons de portage en laine : ils réchauffent tout en laissant respirer les pieds. Aucun risque que bébé se retrouve avec les pieds tout humides. Et vu qu’ils montent au-dessus de la cheville, bébé ne pourra vraiment pas avoir froid aux pieds !

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de jambières et chaussons de portage, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

Attention cependant à ne pas trop couvrir bébé quand vous le portez. La couverture de portage fera office de troisième couche ! Choisissez-la en version softshell qui coupe le vent et protège efficacement de la pluie tout en apportant de la chaleur.

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de couvertures de portage, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

Le must pour porter bébé l’hiver : la veste de portage. Bébé est au chaud, mais maman ou papa aussi ! Cela fait encore plus de chaleur pour le porteur et le porté : pas mal non ? Ces vestes s’utilisent même durant la grossesse, grâce à un insert de grossesse. Et elles s’utilisent sans bébé pour tous les jours. Une pièce vraiment utile et durable dans le temps.

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de vestes de portage, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

Si on part à la neige

Pour finir, dernier accessoire et non des moindres si vous allez à la neige : le masque de ski. On en trouve désormais pour les bébés. Pourquoi un masque alors que bébé ne tient pas sur des skis ? Eh bien parce que cela le protègera du froid. Même s’il a une cagoule ou un bonnet, la zone des yeux reste à l’air libre. Il sera ainsi bien au chaud, à l’abri du vent et du froid, et en plus, ses yeux seront protégés des méfaits des UV.

Si vous avez besoin d’équiper votre marmot, voici notre sélection de masques de ski, testée et approuvée avec nos oursons.
par ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here