Faire du ski de rando avec les enfants - Les Petits Baroudeurs
Vous inspirer, vous conseiller, vous équiper Livraison offerte dès 75€ d'achats
Vêtements
Vêtements de randonnée enfant Polaires et doudounes
Vêtements imperméables Vêtements du quotidien
Accessoires Vêtements anti-insectes
Vêtements de pluie A découvrir
Chaussures
Chaussures de randonnée Bottes de pluie Bottes de neige Sandales d'eau et de randonnée
Chaussures de randonnée Je découvre
Equipement
Lunettes de soleil enfant Protection anti-insectes enfant
Sac à dos d'école Hygiène et premiers soins Puériculture nomade Masque anti-covid enfant
Cartables ergonomiques Je découvre
Portage
Porte-bébé de randonnée
Veste de portage
Accessoires de portage
Activités
Randonnée Camping et bivouac Repas et pique-nique Escalade enfant
Equipement ski enfant En Voyage Plage et eau Glisse urbaine
Cyclo Jeux Lecture
Randos d'automne Nos idées
Marques

Conseils et astuces

Faire du ski de rando avec les enfants

Article posté le 28/11/2022
Faire du ski de rando avec les enfants

Grands fans de montagne et aujourd’hui suivis par votre petite tribu, il est temps de troquer votre pratique de cafiste-soloiste pour une approche plus branchée famille ! Et oui, c’est carrément possible. Vous ne nous croyez pas ? Jetez plutôt un oeil à ça, tient. 

Faire du ski de rando avec les enfants, les emmener en haut, c’est leur donner le goût de l’outdoor, leur faire aimer le sport. Qui plus est, la montagne est une fabuleuse école de la vie. On vous garantit une picouze d’humilité à chaque sortie, en plus des fabuleux paysages que vous pourrez leur faire découvrir, et des nombreux apprentissages que l’expérience leur apportera. 

Aussi, faire du ski de rando avec les enfants, c’est leur donner un objectif lors de ces petites missions, mais aussi développer leur mental. Mais c’est aussi les rendre fiers de ce qu’ils viennent d’accomplir, et ainsi booster leur confiance en eux. Go créer vos meilleurs souvenirs de famille.

Quand commencer le ski de rando en famille ?

Tout dépend bien évidemment de votre niveau, de celui de votre marmot, de son âge, de sa taille, sa débrouillardise et… Sa motivation surtout. Parce-que c’est bien beau de se faire des plans sur la comète, encore faut-il que les minis aient ENVIE de bouger, et de vous suivre dans vos passions loufoques. Allez leur faire comprendre pourquoi c’est plus fun d’aller faire du D+ dans le froid quand mamie propose un chocolat chaud devant la télé. Mais no worries, on est justement là pour vous aider à les convaincre. 

On ne vous recommandera jamais en revanche de tester de faire du ski de rando avec des enfants trop jeunes. Et on ne parle même pas des bébés. On sait, certains le font, c’est super stylé, mais… Le plus souvent, il s’agit de pros, avec un gros niveau de ski. En ce qui nous concerne, c’est trop dangereux, que ce soit pour le risque d’avalanche, de chute, le froid… On laisse ça aux athlètes et on dit niet avant 8 ans au moins.

Faire du ski de rando avec les enfants

Comment débuter le ski de randonnée avec les enfants ?

N’oublions pas que le but est ici de faire kiffer les gamins : pas de les embarquer dans VOTRE sortie parce-que vous n’avez pas trouvé de nounou pour la journée. Alors sachez que la montée n’a strictement aucun intérêt pour votre loupiot : c’est long, fatiguant, il faut porter ses affaires, bref, peu de plaisir de son point de vue. Ce qui motive, c’est la « carotte » : la descente, des jeux, des copains qui les attendent, le goûter au restau d’altitude… Bref, vous avez compris, il leur faut donc un bon prétexte pour les motiver à monter. Ensuite, on espère leur donner l’envie d’aimer la descente. Cross the fingers pour que les vôtres ne penchent pas vers l’obscur côté des monchus. 

Par contre, on ne commence pas avec un entraînement à la sauce Pierra Menta : même si les loulous ont la caisse, pour faire du ski de rando avec les enfants, on essaye de les préserver et de ne pas les dégoûter avec cette première sortie. Donc pas de méga pente : c’est crevant à la montée et dangereux à la descente. L’idéal pour les premières sorties est de rester dans les 300 à 500 de D+ (le dénivelé positif) maximum. Et de toutes façons, on a envie de vous dire, si vous les tractez ou que vous portez leur matos, ça vous suffira amplement à vous aussi ! 

Aussi : si vous ne vous y connaissez pas du tout, ne vous lancez pas en solo, juste parce-que ça a l’air cool. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un guide (au moins pour la première sortie), histoire qu’il vous apprenne les bases et que vous puissiez partir tranquille après. Le savoir, ça se transmet ! Autre astuce : rendez-vous sur notre groupe Facebook Barouder en famille – la tribu des Petits Baroudeurs pour aller prendre l’air avec d’autres familles aventurières (on est plein, venez !)

Les techniques de pros

Pour vous lancer, on vous propose deux concepts, certes à l’ancienne, mais qui fonctionnent du feu de dieu. La technique du papa/mama-sherpa premièrement, consiste (vous l’aurez compris), à ce que les parents (donc vous) portent sur le dos tout le matos des pitchounes à la montée. Belle opportunité de leur prouver que vous êtes des machines, tout en leur permettant de kiffer pleinement la descente. 

La deuxième technique s’appelle le parent-tracteur. Là encore, on vous le donne en mille, pas besoin de grand discours pour vous en expliquer le sens. À l’aide d’une corde, sangle, ou tout autre bout de tissu un minimum confortable (on évite la ficelle à gigot quoi) vous permettant de tirer les enfants derrière vous pour faire du ski de rando avec les enfants. Pourquoi ne pas leur faire enfiler un baudrier (et à vous aussi) pour faciliter l’affaire. Attention ici : malgré le poids plume de vos minis, il n’est pas rare, selon la montée, de voir deux adultes traîner un enfant derrière eux, histoire d’en baver un peu moins dans le dru. 

PS : encore faut-il que votre pitchoune tienne sur ses jambes, sinon on vous laisse imaginer le calvaire (oui, c’est du vécu). 

Photo : Ita38

Sécurité

On aime beaucoup vous faire rigoler dans nos articles, mais ici, on va parler très sérieusement : on ne blague pas avec la sécu en montagne. C’est pour ça qu’on vous conseille de rester sur des terrains carrément safe pour éviter de prendre le moindre risque. Mais même-là, on n’est jamais à l’abri d’une chute, d’une coulée de neige, d’un arbre qui décide de pencher un peu trop… Bref, safety first. On vous recommande à 200% de garder votre DVA (détecteur de victime d’avalanche)  chacun sur vous, plus pelle et sonde pour ceux qui sont capables de s’en servir (vous du coup quoi). Et accessoirement, on apprend à s’en servir. Cet article de France montagne vous file quelques tips pour commencer le ski de rando en toute sécurité, ça vaut le coup ! 


Très important en montagne aussi : ayez le réflexe de double checker la météo (une fois en préparant la sortie – la veille par exemple – une fois le jour-même pour être certain que ça n’a pas changé). Meilleures adresses pour les condi : Météofrance et Météoblue. En ce qui concerne le risque avalanche (rien ne coûte de le regarder même si vous allez en station sur itinéraire balisé, au pire ça vous entraîne) : jetez un oeil au BERA (bulletin d’estimation des risques d’avalanche, dispo sur le site de Météofrance aussi).

Enfin, la Chamoniarde est THE référence-conseil pour toutes ces questions : vous pouvez lorgner leur compte insta, leur site, et même les appeler pour être sûr de ne prendre aucun risque. On privilégie donc les jours cléments, avec un manteau neigeux bien stabilisé… Le printemps serait donc sûrement la meilleure période pour chausser.

Quel matériel pour faire du ski de rando avec les enfants ?

Toute la difficulté est de savoir quel matériel choisir, ce qui n’est pas toujours facile pour les enfants, surtout dans un sport plutôt pratiqué par les grands. Et comme justement, ce n’est pas évident de trouver chaussure à son pied (ici au sens propre comme au figuré), on a recensé quelques idées à la sauce Baroudeurs pour vous inspirer un peu. Vous n’avez donc plus aucune excuse pour traîner les marmots dans la neige cet hiver.

Photo : Skilibre.fr

Le matériel nécessaire

Évidemment : les chaussures de ski, les skis eux-mêmes, et les bâtons qui vont bien. Pour les adultes, tout ce matos est spécifiquement pensé pour le ski de rando : lattes plus légères, bâtons rétractables selon le degré de pente, et chaussures à bon débattement pour le mouvement de marche. Mais pour les minis, moins facile : déjà, il n’existe pas énormément d’offre pour faire du ski de rando avec les enfants, puis accessoirement, c’est très cher (on ne va donc pas investir chaque année alors qu’ils poussent trop vite). 

En revanche, il reste toujours l’option location : vous ne trouverez pas ça partout, mais ça existe en magasin ou chez certains loueurs de station. Souvent, les tailles enfants étant indisponibles et selon l’âge de vos marmots, il est peut-être mâlin de regarder les tailles femme pour les chaussures ou même les skis : si vous ne sortez pas avec des tous-petits, vous y trouverez sûrement votre bonheur. Nous allons donc passer en revue tous les points nécessaires, afin que vous deveniez des pros de l’équipement rando des loupiots.

Les skis

Premièrement : les skis. Soit vous trouvez des skis de rando qui seront donc typés plus légers, soit vous partez sur une paire d’alpins (attention néanmoins à ne pas prendre un modèle trop lourd, sinon vous allez les entendre souffler à la montée). Le tout est que ces derniers ne soient pas trop longs, sans quoi les pauvres risquent de galérer en descente : plus le ski est court, plus il sera maniable. Veillez donc à ne pas prendre une taille au pif. On prend en compte l’âge, le poids, mais aussi la taille et le niveau de pratique du minot. On choisira donc des lattes allant de -15 à -5cm par rapport à la taille et au niveau de l’enfant (plus court s’il débute, et inversement).

Les chaussures

De la même manière, il en existe des spécifiques pour la pratique du ski de rando, avec ce qu’on appelle le débattement. On entend par là la flexibilité de la chaussure pour exercer le mouvement de marche à la montée, avant de la verrouiller à nouveau pour tenir la cheville lors de la descente. Pour les débutants, on va pouvoir s’arranger avec les chaussures de ski alpin (en les laissant ouvertes à la montée pour le débattement toutefois), sans pour autant trop venir grignoter notre marge de confort (on vous explique juste après, dans les alternatives). 

Photo : Ita38

Les bâtons

Carrément essentiels pour laisser votre piou-piou trouver son équilibre sur les skis. À la montée, leur aide est un indéniable soutien, surtout si la pente se raidit. Côté descente, c’est l’occasion de leur filer les bonnes bases immédiatement, en leur apprenant le planté de bâtons à chaque virage. Cette technique d’anthologie, c’est la crème de la crème, la base de la base du ski. Planté de bâtons essentiel pour faire du ski de rando avec les enfants ! 

Les « peaux de phoque »

Qu’on s’entende : aujourd’hui elles en conservent le nom, mais ne sont plus véritablement fabriquées avec de la peau de phoque (plutôt en fibres synthétiques ou mohair par exemple). Ces bandes de « poils » adhésives vont venir se coller sous le ski pour permettre d’accrocher la neige sans glisser à la montée, comme une peau de phoque. Impossible de faire du ski de rando sans elles !

Photo : Claude Vallier pour Zag

L’équipement des gamins

Casque, casque, casque ! Inutile de vous rappeler pourquoi un casque c’est essentiel, mais bref, ne sortez pas sans (ça vaut pour vous aussi, on vous voit venir !). Of course, on agrémente ce joli petit attirail par une tenue adaptée aux conditions : sous-couches, coupe-vent ou gore-tex, chaussettes chaudes, gants, lunettes de soleil, crème solaire… N’hésitez pas à vous référer à cet article pour vous équiper. 

Néanmoins, le ski de rando, souvent, ça grimpe. Si les ptiots ne sont pas seulement tractés mais ont à fournir un minimum d’effort, étant donné que ça risque de chauffer, il peut être mâlin de partir en ayant quelque légers frissons, histoire de réguler le tout (et ne pas entendre « papaaaaa, mamaaaaan, j’ai chauuuuud » au bout de dix mètres). 

Les alternatives 

Pas toujours simple de gérer l’équipement des minots : pas simple à trouver, qu’il s’agisse de neuf ou d’occasion, et un budget conséquent (surtout si vous avez une petite tribu). Du coup,  pour monter d’une manière ou d’une autre tout en kiffant la descente, on vous dit tout. 

L’adaptateur Touring

Cette petite merveille permet de créer le fameux débattement nécessaire à la montée en se calant dans la fixation de ski alpin de vos kids, avec les chaussures alpines aussi (qu’on laissera ouvertes du coup pour permettre le mouvement de marche, comme on le mentionnait plus haut). Comme pour les adultes, on adapte la cale en fonction de la pente. Ce qu’on aime chez eux, c’est qu’ils sont super faciles à installer : il suffit de les insérer dans les fix pour la montée, et de les retirer tout aussi simplement pour la descente, histoire de kiffer comme en alpin, adaptateurs dans le sac. Le petit plus (parce-qu’il en a encore un !) : elles sont réglables, et pourront donc vous servir plusieurs années durant ! Bref, le top. 

Vous les trouverez juste ici : adaptateurs Touring

Photo : Skilibre.fr

Le bricolage

Les parents les plus bricoleurs tenteront de réaliser une cale à la mano. Plusieurs le font, on le sait. Mais pour des raisons de sécurité évidentes, on reste moyennement chauds chez Les Petits Baroudeurs pour ce genre de tambouille. Pourquoi ? Parce-que le déclenchement peut se faire de manière inopinée, à la montée déjà, ou pire : à la descente. Et dans le cas-là, c’est la chute assurée. On ne voudrait pas que vos loulous se fassent mal aux pattes, alors optez plutôt pour la solution safe.

Le ski de fond

Les « peaux de phoque » peuvent aussi se coller (si découpées plus finement) sous des skis de fond. Si vous avez le matos, la chaussure de ski de fond vous permettant déjà d’effectuer ce mouvement de marche pour la montée grâce à son talon dégagé, on vous donne le feu vert. Ça deviendra peut-être plus physique si vous décidez de monter dré dans le pentu pour faire du ski de rando avec les enfants, mais pour démarrer, ça fera très bien l’affaire. 

Les raquettes

Tout simplement, à la bonne franquette : les raquettes ! Ça se loue hyper facilement, et ça vous permettra de monter hyper efficacement (même dans la poudreuse), skis sur le dos (#papamamasherpa), tout en vous laissant le plaisir de profiter à 100% de la descente.  Sans elles, difficile de grimpouiller avec de simples bottes de neige (vous allez nous faire un remake du lac des cygnes en glissant).  

La pulka

Où l’art de traîner les marmots derrière soit pour leur éviter tout le dénivelé. Mode d’emploi : insérer votre pitchoune dans la barquette (ou luge), zippez, protégez, embrayez. Pas convaincus ? La preuve ici avec Céline du blog Globetrekkeuse. 

Photo : Globetrekeuse

Où aller faire du ski de randonnée en famille ? 

Comme on vous l’a déjà dit plus haut, on commence piano piano, molo molo. Rien de plus pratique pour une première expérience à faire du ski de rando avec les enfants que de tester les sentiers de ski de rando balisés et prévus à cet effet au sein-même des stations. Les itinéraires sont sécurisés et vous n’y serez jamais vraiment seul en cas de problème. Qui plus est, en cas de pépin ou de manque de motivation (de votre côté comme de celui des bambinos), vous pourrez facilement faire demi-tour. 

By the way : on précise qu’une sortie facile pour vous n’est pas une sortie facile pour les minis. C’est pour ça qu’on vous recommande VRAIMENT de vous orienter vers des stations proposant des itinéraires de ski de rando balisés, avec descente sur pistes damées d’abord. Nos stations préf pour ça :

Et pour les plus aguerris, vous trouverez sur ce site quelques jolis itinéraires à tester avec des enfants un peu plus âgés ou avec un niveau de ski déjà plus certain, comme l’Aiguillette des Posettes, la Pointe d’Andey, Tête Pelouse…

Marie Henry

Marie Henry

Baroudeuse d’Alsace & amoureuse de la montagne, elle passe son temps à crapahuter dehors. Pourquoi dormir dans sa tanière quand on peut bivouaquer et profiter d’un combo sunset + sunrise ?

Plus d'articles de Marie Henry

Pour encore plus d'aventures !

Randonnée

Marie Henry

Randonner avec un âne en famille

Si vous avez envie de vous initier au bivouac, ou même simplement à une journée de rando avec les kids......

Conseils et astuces

RMTJ Family

Comparatif : Van, Fourgon ou Camping-Car

Marine fait partie de la team Les Petits Baroudeurs et pour notre plus grand plaisir, sa petite tribu "RMTJ Family"...

Conseils et astuces

Céline Lacombe

Chauffe-biberon nomade : 3 solutions pour un repas chaud

Quand on part en promenade pour plusieurs heures et que notre enfant n’est pas habitué au biberon à température ambiante,...

Laissez un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l'anonymisation de vos commentaires.

*Champs requis