Traverser la Corse à vélo en famille, de Bastia à Bonifacio
Vous inspirer, vous conseiller, vous équiper Livraison offerte dès 75€ d'achats
Vêtements
Vêtements de randonnée enfant Polaires et doudounes
Vêtements imperméables Vêtements du quotidien
Accessoires Maillot de bain et anti-UV Vêtements anti-insectes
Vêtements de pluie A découvrir
Chaussures
Chaussures de randonnée Je découvre
Equipement
Lunettes de soleil enfant Protection anti-insectes enfant
Sac à dos d'école Hygiène et premiers soins Puériculture nomade Masque anti-covid enfant
Cartables ergonomiques Je découvre
Portage
Porte-bébé de randonnée
Veste de portage
Accessoires de portage
Activités
Randonnée Camping et bivouac Repas et pique-nique Escalade enfant
Equipement ski enfant En Voyage Plage et eau Glisse urbaine
Cyclo Jeux Lecture
Randos d'automne Nos idées
Marques
Traverser la Corse à vélo en famille, de Bastia à Bonifacio

Une petite famille Nantaise vient fraichement de rejoindre notre tribu d’Ambassadeurs. On vous présente Thomas, Clémence et la petite Zoé, une famille de cyclovoyageurs en herbe ! À travers leur récit et superbes photos, ils nous font découvrir l’île de beauté. Vous ne résisterez pas longtemps à l’envie de partir vous aussi à la conquête de la Corse à vélo en famille …

Le parcours en bref

Départ : Bastia  – Arrivée : Bonifacio 

Nombre de jour : 13 – Nombre de kilomètres : 370km – Dénivelée : 3.000m D+ 

  • 12 juillet : Bastia > Casta (34km) 
  • 13 juillet : Casta > Algajola (42km)
  • 14 juillet : Algajola > Calvi (Journée de repos) 
  • 15 juillet : Calvi > Galeria (40km)  
  • 16 juillet : Galeria > Porto (50km)
  • 17 juillet : Porto (repos, visite des calanques de piana à vélo etc …) 
  • 18 juillet : Porto > Cargese > Sagone (44km) 
  • 19 juillet : Sagone > Ajaccio (35km)
  • 20 juillet : Ajaccio > Portiglio (32km)
  • 21 juillet : Portiglio > Propriano (40km)
  • 22 juillet : Propriano > Sartene > Pero longo (28km)
  • 23 juillet : Pero Longo > Bonifacio (36km)
  • 24 juillet : Visite de Bonifacio 

Route partagée pour 90% du trajet. 

Notre coup de coeur familial

Pédaler dans les calanques de Piana

Un passage inévitable lors d’un séjour en Corse. Cette étape à vélo fut vraiment l’une des plus belles. Partis tôt le matin afin d’éviter les voitures et les chaleurs, nous n’avions pas été déçus ! Les paysages sont à couper le souffle… les immenses falaises en granit rouge avec pour fond de toile la mer bleu azur.

Des vacances Corsé !

Jour 1 : Bastia > Saint Florent (600m D+)

Nous pédalons en direction de Saint-Florent, par la D81. Cette seconde route moins fréquentée, mais très sinueuse nous permet une mise en jambes et annonce la couleur du séjour. La vue est déjà surprenante et la chaleur omniprésente.

Nous traversons le petit village de Poggio d’Oletta, tout semble couper du temps, hormis le soleil qui continue son ascension. Arrivés à Saint-Florent, nous prenons un temps sur la place du village, une fontaine et une vue sur la mer s’offre à nous. Nous partons faire un petit tour du village. 

Le camping à la ferme se trouve encore à quelques kilomètres. Nous remontons sur nos vélos pour affronter la dernière côte de la journée. À peine arrivée, nous déballons la piscine portable de Zoé pour la rafraîchir et lui accorder un moment de détente.

La corse à vélo en famille
Petit moment détente pour Zoé

Il est temps de monter le campement pour cette première nuit. Thomas cherche l’emplacement idéal, un endroit plat avec beaucoup d’ombre. Zoé s’amuse sur la trappe, le sol est sec, pas vraiment l’idéal pour des petits pieds de bébé.

L’heure du repas, la responsable du camping nous propose une chaise haute (le Graal quand on voyage à vélo avec un bébé !). Nous prenons notre premier repas en famille autour d’une table. Nous débriefons de cette journée, afin de savoir ceux que nous pourrions optimiser dans le temps.

Jour 2 : Saint-Florent > île rousse

Nous continuons notre traversée de la Corse sur la D81. La météo est plus clémente en degré, beaucoup moins niveau vent. Plus nous nous rapprochons de la côte, plus celui-ci est fort.

La seconde partie du parcours fut plus sportive, avec un vent de face, nous obligeant à plusieurs reprises à mettre pied à terre. Redoublant d’attention par cet axe très fréquenté par les voitures. Nous sortons nos gilets et pédalons pour sortir de cette route T30.

Épuisés, nous posons le campement dans un camping municipal, non loin du bord de route pour repartir demain matin.

Jour 3 : Ile Rousse > Algajola > Calvi

Afin de rouler dans de bonnes conditions, nous levons le camp aux aurores. La route T30 reste toujours fréquentée par les voitures, mais cela reste plus praticable et du coup moins dangereux.

Dès que possible, nous bifurquons vers un petit chemin, nous pensons être sur une piste pour un raccourci. Nous longeons une voie ferrée sur un petit chemin en terre avec une vue sur mer, très loin des voitures… Nous soufflons et profitons !

Corse à vélo en famille
Corse à vélo en famille

La vue est à couper le souffle. Loin du trafic routier, nous empruntons des petits chemins en terre, nous enfonçons de plus en plus dans la nature, bravant plusieurs obstacles.

Péripéties en vues

Quelques kilomètres à peine, la route se corse… Nous devons traverser la voie ferrée, puis arpenter les chemins le vélo à la main. Le terrain est très raide et sableux. Impossible à ce moment de faire demi-tour, nous continuons d’avancer tout en restant prudent ! Zoé regarde le paysage et boit son biberon tranquillement.

Corse à vélo en famille
Escapade à la plage et péripéties

Nous débarquons sur une minuscule plage, nous vélos s’enfoncent dans le sable. Le chemin semble encore plus complexe en face… Thomas part en reconnaissance. Le verdict tombe… Nous devons décharger les vélos et la remorque et tout remonter à la main sur plusieurs mètres

Corse à vélo en famille
Corse à vélo en famille

Environ 1h plus tard, nous voici de nouveau sur une route praticable à vélo. Nous remontons sur nos vélos le sourire aux lèvres, et dire qu’on pensait prendre un raccourci. Le reste de la route pour se rendre à Calvi fut beaucoup plus simple et tout aussi beau. Tout juste arrivée dans la ville, nous attachons nos vélos et partons la découvrir à pied. Après avoir pris de la hauteur dans la citadelle de Calvi, nous offrant un panorama exceptionnel de la ville pour ce 14 juillet. 

Nous trouvons un petit restaurant dans la ville, avec une ambiance très calme. 

Même si le restaurant ne disposait que d’un rehausseur nous avons pu manger tous ensemble. 

Jour 4 : Calvi > Galeria

Nous longeons la départementale D81B, la route est passante mais vraiment très belle. Au bout de quelques kilomètres, nous croisons un couple de français qui, comme nous, traverse la Corse à vélo. La seule différence, ils le font en tandem.

Petit à petit, nous quittons le littoral pour s’enfoncer dans les terres. Les paysages restent arides, mais de toute beauté.

35 kilomètres plus tard, nous voici dans la ville de Galeria. Nous cherchons un lieu pour dormir en camping sauvage… Mais au vu du nombre de panneaux d’interdiction nous irons dans un camping municipal de la ville.

corse à vélo en famille
Petite ville de Galeria

Jour 5 : Galeria > Porto

Cette journée sera un peu exceptionnelle pour nous, l’équipe de télé de TF1 nous a rejoints hier pour filmer une partie de notre séjour à vélo. C’est donc équipé de micro et de caméra que nous continuons notre route sur la D81, nous offrant notre premier col Bocca di Palmarella après les 11km de montée.

Corse à vélo en famille
Tournage TF1

Pendant plus de 2h, nous nous faisons doubler par des voitures de plus en plus fréquentes au fil du temps. Certains applaudissent, d’autres klaxonnent, mais tous les regards sont braqués sur Zoé, confortablement installée dans sa chariote.

Corse à vélo en famille
Corse à vélo en famille

À l’arrivée les touristes descendent de leurs voitures pour faire leur photo souvenir. Nous sommes assaillis de questions, c’est l’effet des caméras nous dit Victoria la journaliste.  

Corse à vélo en famille
Petite pause bien méritée

Nous reprenons notre souffle et la route en direction de Porto, cette fois-ci avec une descente de plusieurs kilomètres.

Arrivée à Porto, nous passons le petit pont pour se diriger vers le port et quitter un peu le centre-ville.

Corse à vélo en famille
Direction le port à Porto

« Chez Gina »

Le restaurant « chez Gina » nous offre un espace de détente avec des canapés et un siège bébé, le tout à l’ombre. Le Graal pour des parents cyclovoyageurs.

Le goûter de Zoé donné, Thomas part à la recherche d’un lieu pour poser notre tente. Nous questionnons les locaux pour gagner du temps. Maria, une des serveuses du restaurant, nous propose après quelques minutes d’échange de poser la tente dans son jardin dans les hauteurs de la ville.

Nous reprenons nos vélos et grimpons des pentes à plus de 20% pour accéder au terrain de Marie… Mais tout effort est récompensé, car elle nous offre une des plus belles vues sur toute la ville. 

corse à vélo en famille
Le campement pour la nuit chez Marie

Rapidement, la tente est posée, on redescend dîner au restaurant chez Gina avec l’équipe de télé. Ce restaurant fut le meilleur de notre séjour. Épuisés de cette journée, nous avons fait très peu de photos !!! Mais la nourriture est incroyable.

Jour 6 : Porto > Piana

Le jour se lève, nous démontons la tente. Zoé en profite pour prendre son biberon en regardant la vue. Notre hôte se lève et nous propose de visiter le reste de sa propriété, nous sommes sous le charme complet ! La vue est incroyable. 

Mention spéciale pour cette petite maison entre 2 rochers. (Elle n’a que 2 murs, les 2 autres sont la paroi du caillou !)

Mais il nous reste encore du chemin, nous remercions chaleureusement Maria et nous reprenons la route en direction des célèbres calanques de Piana. Cette route est très fréquentée et étroite, la circulation à l’intérieur des calanques est alternée pour éviter que les camions se retrouvent bloqués. Mais cela n’enlève rien à la beauté du lieu. C’est pour cela qu’il est recommandé d’y aller tôt le matin. 

Nous finissons la route pour se reposer à Piana.

corse à vélo en famille
Direction les célèbres Calanques de Piana

Jour 7 : Piana > Sargese

On reprend la route D81, les voitures sont de nouveau présentes. Les paysages sont d’un coup beaucoup moins attrayants… Malheureusement, nous ne pouvons pas prendre un autre itinéraire pour arriver à Ajaccio. Nous prenons notre mal en patience.

La Corse à vélo en famille

Jour 8 : Sargese > Ajaccio

Toujours sur cette départementale ! Nous avons le choix entre une route moins passante, mais beaucoup plus raide… Mais au vu de la chaleur nous optons pour continuer sur la départementale, plus rapide et moins de dénivelé à son actif !! Notre objectif est d’arriver le plus rapidement possible à Ajaccio pour se reposer 1 journée

Un petit soulagement d’arrivée à destination. Même si nous sommes un peu fatigués par tout ce trafic. Nous nous empressons de trouver notre hôtel pour faire une sieste bien méritée

Jour 9 : visite d’Ajaccio (hôtel)

La chaleur écrasante, 32º à 10h du matin, nous empêche de visiter la ville d’Ajaccio dans la journée. Nous avons pu cependant faire un tour rapide au marché. Nous en profitons pour nous reposer à l’hôtel et se baigner à la piscine.

Le soir, nous allons manger dans une petite pizzeria, créée par une femme pour les familles. Effectivement, elle souhaitait proposer un lieu où les parents et enfants pourraient profiter d’un repas ensemble et croyez-nous, c’est réussi !!! Tout est à disposition, de la chaise haute, aux jouets (tout âge et sexe), bref, on adore ! Et la nourriture était très bonne. 

Le soir, petite balade au bord de mer avec le couché de soleil.

Jour 10 : Ajaccio > Portiglio

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Zoé, nous ferons donc une petite étape de 35 km. Nous nous empressons de reprendre la route pour arriver à notre hôtel et profitons en famille de cette journée exceptionnelle. 

Nous avons choisi l’hôtel Céline avec une petite vue sur la mer, donc en hauteur de la ville. Mais qui dit hauteur, dit montée… Et celle-ci, on l’a bien sentie.

l'hôtel Céline à Portiglio
La Corse à vélo en famille

Vélos déchargés, nous redescendons en fin de journée pour profiter de la plage et fêter l’anniversaire de Zoé au restaurant “chez Mico”! Nous avons pu profiter d’une belle table avec vue sur la mer.

Jour 11 : Portiglio > Propriano

Nous sommes réveillés par des bruits dans le jardin de l’hôtel, nous nous levons pour découvrir d’où vient ce bruit. Surprise, des cochons sauvages ! Une petite famille faisait son chemin dans la cour de l’hôtel.

Nous reprenons la route en direction de Propriano, nous découvrons la pâtisserie locale, Zoé l’adore !!!

corse à vélo en famille
Zoé découvre la pâtisserie locale !

Jour 12 : Propriano > Sartene > péri longo

Nous sommes heureux de reprendre la route, car nous avions trouvé un autre itinéraire suite à un refus d’une maison d’hôte de nous héberger. Aussi surprenant, on nous a refusé l’accès, car nous avions un bébé avec nous. #honteaeux !!! Heureusement, nous avons trouvé un petit camping à Pero longo. Nous changeons donc notre itinéraire pour nous rendre à Bonifacio.

Nous sortons de la départementale pour emprunter l’ancienne route pour se rendre dans ce petit village perché dans les montagnes. Sartene, ce petit village coupé du temps ,mais bien touristique. 

Nous avons pris une coupe de glace sur la place du village, allez y les yeux fermés, c’est une tuerie !! Café de la victoire.

village de Sartene
Pause glace au village de Sartene

Il est temps de reprendre la route et d’éliminer les calories englouties sur les 15km restants. 

Zoé s’est endormi 15mn avant d’arriver au camping, nous décidons de la laisser dormir dans sa chariote à l’ombre et profitons de ce moment pour se relaxer avec un petit verre les pieds dans l’herbe.

Pero Longo camping
Camping à Pero Longo

Nous partons à la recherche d’un emplacement ombragé pour la tente. Par chance nous sommes arrivés tôt, donc beaucoup sont disponibles. Une tentative de sieste ratée, nous partons à la piscine du camping se rafraîchir.

Jour 13 : Pero Longo > Bonifacio

Dernière étape, mais pas des moindres ! Avec près de 35km et 400m de dénivelé en up and down permanent…  Nous l’avons sentie passer ! 

Mais entre l’euphorie du dernier jour et la beauté du lieu, ce fut un super itinéraire. 

Bonifacio
Après 35 km et 400 m de dénivelé…

Nous entrons dans cette ville remplie d’immenses yatchs, mais nous ne passons pas inaperçu. Nous faisons un stop devant le panneau de la ville pour marquer le coup ! 

Entre nos vélos chargés et les personnes nous ayant vus à la télé, les regards sont braqués sur nous. Certes, nous dénotons bien avec l’ambiance chic de la ville, mais cela ne nous dérange pas du tout !

Jour 14 : Visite de Bonifacio (hôtel)

Les vélos attachés et garés en sécurité, nous allons visiter la ville. 

Un incontournable, la visite en bateau. L’occasion idéale de voir la ville sous un autre angle, et cela, même avec un enfant/ bébé.

Bonifacio
Visite de Bonifacio

Les escaliers du Roy d’Aragon, classé monument historique, vous aurez le plaisir de descendre, puis de remonter les 187 marches taillées dans la roche de calcaire par l’homme. Cet escalier a été créé pour permettre aux moines d’aller chercher de l’eau de source. 

Pensez à être bien chaussée pour y aller ! 

Pour finir, nous sommes allés au bout de l’île, voir le chapeau de Napoléon au coucher du soleil. La balade était vraiment belle. 

Infos pratiques

À savoir : Cet itinéraire est montagneux, avec une moyenne de 550 m de dénivelé. Il est conseillé de partir tôt le matin, pour avoir moins d’affluence sur les routes ainsi que des températures plus douces.

Hébergement

Le camping de Pero Longo.
Situé idéalement sur le bord de route, ce camping offre un beau cadre de repos familial. Une piscine totalement sécurisée avec un bassin pour les plus petits. Mais également un restaurant (avec des chaises hautes pour les bébés), le tout les pieds dans l’herbe avec une vue sur le mont Omu di Cagna.

Activités à faire en route

  • L’île rousse, la petite station balnéaire, 
  • Calvi,
  • La réserve naturelle de Scandola – inscrite au patrimoine de UNESCO, 
  • Les calanques de piana en granit rouge,
  • Manger une glace à Sartene, 
  • Visiter la ville de Bonifacio (l’escalier du Roi, visite en bateau).

Matos utilisé

  • Porte-bébé Boba X, 
  • Maillot de bain anti-UV.

Cet article relate une aventure en Corse à vélo en famille. Il fait partie du programme Ambassadeurs où nous invitons des familles baroudeuses à partager leurs expériences avec la communauté des Petits Baroudeurs.

HEY, SI ON ÉQUIPAIT VOS PETITS BAROUDEURS ?

Chez les Petits Baroudeurs, nous dénichons avec soin et amour les produits utiles à vos aventures en famille. Nous les testons avec nos Oursons, les cousins, les amis de nos loupiots – quand nos enfants sont trop grands pour tester eux même. Et nous ne sélectionnons que les meilleurs produits pour vous les proposer.

Voici donc la sélection de notre boutique pour un voyage en Corse à vélo en famille :

T-shirt de bain anti-uv
➳Je découvre
Remorque vélo enfant
➳Je découvre
porte bébé
Porte-bébé physiologique
➳Je découvre

CET ARTICLE SUR LA CORSE À VÉLO EN FAMILLE VOUS A PLU ? ÉPINGLEZ-LE SUR PINTEREST !

20000 lieux sur la route

20000 lieux sur la route

Notre petite famille Nantaise se compose de Thomas, 36 ans cyclovoyageurs aguerri, Clémence 32 ans designer visuel et cyclo voyageuse en herbe. Sans oublier la vedette : Zoé, 1 an, cycliste depuis ses 4 mois !  

L’Amérique du Sud à deux en 2021 était notre objectif. Mais la vie a décidé que nous le ferons à 3. 

Grand départ prévu mi novembre 2021. Retrouvez-nous pour vivre cette belle aventure familiale.

Laissez un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l'anonymisation de vos commentaires.

*Champs requis