La tribu des 5 “Maes” aime découvrir l’exploration familiale en expérimentant l’itinérance ou la balade, à leur rythme.
Le bivouac aux lacs de Chésery au-dessus de Chamonix a été leur séjour initiatique en altitude avec un bébé.
L’histoire contée ici prend pour cadre les chemins de halage des bords de Mayenne au printemps, pour une première fois en mode bike road-trip en famille.

Déjà adeptes des randonnées, et des escapades en vélo à la journée, nous voulions tester l’itinérance à vélo sur une voie verte.
Notre choix s’est porté, pour cette première familiale, sur un tronçon de la Vélo Francette entre Laval et Angers.
Cet itinéraire présentait l’avantage d’être quasiment intégralement sur voie verte, sans voiture ; ce qui était le critère principal de choix pour nous.

Comment a-t-on planifié l’itinéraire pour ce périple à vélo ?

  • Notre vitesse roulante en famille n’est pas très élevée en règle générale (environ 10km/h), et limitée par notre grande, qui aime prendre le temps ! A chaque famille sa vitesse, le tout est d’en tenir compte pour prévoir les étapes (distances et durée).
  • En termes de longueur d’étapes, le choix dépend également des membres de la famille. Notre première étape était longue mais nous savions que nos enfants pourraient l’encaisser, suite à nos expériences de sortie à la journée en vélo. N’hésitez pas à tester sur une journée une longue distance en vélo afin de jauger la capacité de vos enfants.
  • Les étapes ont largement été déterminées par le choix de nos hébergements. Nous avions opté pour des hébergements de charme en chambre d’hôtes.
  • Choix des points de départ et d’arrivée afin de pouvoir les relier en train. L’idée était de déposer la voiture à Angers avant le début de notre périple afin de retrouver notre voiture à l’arrivée.

Notre programme : 4 jours pour 115 km de pédalage en tribu

  • JOUR 1 : arrivée à Laval. Visite de Laval et nuit à Laval.
  • JOUR 2 : visite de Laval, dépôt de la voiture à Angers, nuit à Laval.
  • JOUR 3 à vélo : départ de Laval le matin pour Menil, au sud de Château-Gontier. Distance : 45km. Nuit à Menil.
  • JOUR 4 à vélo : journée dans les environs de Menil. Visite du refuge de l’arche. Distance : 14km AR.
  • JOUR 5 à vélo : de Menil à Grez-Neuville au sud du Lion d’Angers. Distance : 28 km + 3,5km.
  • JOUR 6 à vélo : de Grez-Neuville à Angers. Visite d’Angers. Nuit à Angers. Distance : 26 km.
  • JOUR 7 : visite de Terra Botanica. Fin du périple.
Carte du tracé de la Vélo Francette
Carte du tracé intégral de la Vélo Francette

Nos coups de cœur durant cette escapade à vélo

  • La beauté des bords de la Mayenne
  • Le charme des nombreuses écluses, ainsi que la sympathie et l’hospitalité des éclusiers
  • L’accueil de nos hôtes et le cadre de nos hébergements
  • La présence d’un conteur professionnel dans une des chambres dhôtes qui nous a conté au soir couchant dans le jardin un conte rien que pour nous !
  • Les châteaux d’Anger et de Laval, et pour finir Terra Botanica.
le chemin sur les bords de la Mayenne

Notre périple à bicyclette étape par étape

Jour 1 : nous prenons nos marques en visitant Laval

Arrivés à Laval, nous avons visité le petit Château de la ville, datant du moyen-âge.
Modeste château, mais suscitant un engouement de la part des enfants. La petite visite guidée (pas de visite libre) était intéressante et a captivé les enfants (45 minutes).
Le château héberge le musée d’art naïf de la ville, que nous avons découvert gratuitement en attendant la visite guidée du château. Intéressant même si l’art naïf ne nous a pas subjugué !
Nous avons ensuite profité du jardin de la Perrine, à proximité du château, qui surplombe la Mayenne et offre une jolie vue sur la ville (présence d’aire de jeux et manège pour enfants).

devant le château de Laval

Jour 2 : il pleut, on bulle pendant que papa achemine la voiture à l’arrivée

Le temps est très pluvieux, ce qui nous amène à aller profiter du centre aquatique de la ville de Laval Aquabulle (piscine, avec toboggans) pour le bonheur des enfants.

L’après-midi, Loïc doit déposer la voiture à Angers.
Le retour d’Angers à Laval, initialement prévu en train, sera effectué grâce à Blablacar, grève SNCF oblige.

Pendant ce temps, le reste de la famille a visité l’exposition Ligne Grande Vitesse du Musée des sciences de Laval (CCSTI).
Une exposition, modeste par la taille, mais de grande qualité, attrayante pour les enfants et captivante par l’aspect digital et les outils mis à disposition (multiples petites expériences pour comprendre les choix techniques de conception des TGV et des LGV, simulateur de conduite de TGV, nombreuses maquettes etc…).
Toute la famille a adoré !

au musée des sciences de Laval

Jour 3 : c’est parti pour la première étape de notre pérégrination à deux roues

La météo est toujours aussi pluvieuse et froide (10°C), mais il est temps de partir à vélo.
Toute la famille s’équipe à l’aide des K-ways vestes et pantalons. Sans oublier, les gants et les Buffs.
Nous savons que notre première étape de 45km va se faire sous la pluie, alors même si le moral n’est pas entamé, l’heure n’est pas aux pauses pour profiter du paysage ou des haltes.
L’objectif est de rejoindre rapidement notre point d’arrivée.

Les 30 premiers kilomètres se font sans discontinuer sous une pluie incessante. Seules de petites pauses ponctuent notre trajet. Le froid nous gagne, à cause de l’humidité.
Une halte dans une crêperie nous permet de recharger les batteries !

La dernière portion se fait au sec sous un temps qui reste très menaçant. Notre objectif ne change pas : rejoindre notre hébergement que nous atteignons enfin à 17h.
Notre hébergement est très agréable et nous profitons du repas du soir pour faire connaissance avec nos hôtes qui connaissent très bien la région.

Olivia pédale sur les bords de la Mayenne
  • Repas midi : Crêperie du Moulin à l’écluse de Neuville (sur le chemin de halage)
  • Repas soir : table d’hôte avec menu galettes au Presbytère du Vigneau.
  • Hébergement : Le Presbytère du Vigneau à Menil. Situé en plein milieu du village, juste à côté du chemin de halage. Très belle demeure et jardin.
pause sur le chemin pour la famille maes

⟼⟼⟼⟼⟼⟼⟼
Les Petits Baroudeurs, c’est aussi une boutique, où nous testons avec nos enfants tous les produits que nous dénichons avec amour et attention pour vous faciliter l’aventure en famille !
➳➳➳ Je vais voir la boutique

Jour 4 : balade dans les environs de Ménil

Le temps s’est enfin dégagé et le soleil est au rendez-vous.
Nous voici prêts pour aller visiter le Refuge de l’Arche.

Avant notre départ, notre hôte s’empresse de nettoyer notre carriole pleine de boue afin que notre dernière puisse « profiter de la vue ».
Un petit trajet de 15km aller-retour sur le chemin de halage (retour sur nos pas), nous permet d’atteindre un zoo un peu particulier.

Le Refuge de l’Arche accueille depuis des décennies des animaux sauvages abandonnés, blessés, saisis etc….
Le concept est louable, la promenade agréable. Mais ne vous y méprenez pas, cela reste un zoo, avec des parties assez bétonnées. Nous avons malgré tout passé une demi-journée agréable.

Nous passerons le reste de la journée dans les environs de Menil.
A ne pas râter : le bac de Ménil qui permet de traverser la Mayenne.
Un bac manuel, à la force des bras !
Dans les environs, on trouve une aire de jeu et une petite guinguette. L’écluse de Ménil un peu plus haut est charmante.

vue sur le canal
  • Repas midi : snack du Refuge de l’arche
  • Repas soir : snack à la Guinguette du Bac de Ménil (sur le chemin de halage)
  • Hébergement : Le presbytère du Vigneau à Menil. Situé en plein milieu du village, juste à côté du chemin de halage.
balançoire en famille

Jour 5 : tronçon long et pluvieux, réconfort du gîte et du couvert !

Une grosse étape nous attend encore ce jour … sous la pluie.
Décidément !
Étant donné le temps, nous ne ferons pas de halte au Lion d’Angers, un peu découragés.
Nous déjeunons dans un petit restaurant le long du chemin de halage, à GrezNeuville : l’Écluse.
Pas très « kids friendly » par rapport aux crêperies (plus guindé, et absence de chaise haute), mais où le repas est tout simplement délicieux et d’un rapport qualité-prix imbattable !
A ne pas rater si vous ne voulez pas friser l’overdose de crêpes !
Nous rejoignons notre chambre d’hôtes où l’accueil est à nouveau très chaleureux.
Le domaine est magnifique mais la pluie est incessante et nous passerons l’après-midi au chaud dans notre chambre à jouer avec les enfants (prévoyez un jeu de carte ! ).

sur le chemin à vélo en famille avec la remorque
  • Repas midi : restaurant l’Ecluse à Grez-Neuville (au niveau de l’écluse sur le chemin de halage)
  • Repas soir : crêperie La Batelière à Grez-Neuville (au niveau de l’écluse sur le chemin de halage)
  • Hébergement : le Manoir du Bois de Grez à Grez-Neuville. Situé en périphérie du village, à 2km du chemin de halage. Magnifique domaine arboré et fleuri.
pause écluse

Jour 6 : belle étape dans la douceur angevine

Le beau temps est revenu une bonne fois pour toutes.
Notre trajet vers Angers s’effectue sous le soleil.
Décidément, les bords de Mayenne sont magnifiques !
Nous aurons alternés sur les 4 jours de vélo des portions en bord de champs, de vergers, de sous-bois.
La plupart du temps loin de toutes voitures et habitations
Nous profitions de cette dernière portion pour ne mémoriser que les meilleurs moments en vélo au sec où nous profitons pleinement de cette belle nature.

Arrivés à Angers, nous visitons le château d’Angers après un déjeuner sur les pavés juste devant le château.
A ne pas manquer !
Le château est très imposant de l’extérieur avec ses nombreuses tours et ses douves. Nous sommes tous conquis. L’enceinte du château se visite, mais peu de parties sont ouvertes en intérieur.
La visite libre est agréable.

Olivia pédale sur les chemins de halage
  • Repas midi : Restaurant Chez Pont-Pont, avec vue imprenable sur le Château d’Angers.
  • Repas soir : Pizzeria L’eau à la Bouche, Angers, dans une péniche, sur les bords de la Maine
  • Hébergement : Hostellerie Bon Pasteur (ce n’est pas notre meilleur choix !). S’apparente à une résidence hébergement type hôpital ou maison de retraite.
devant la muraille du château d'Angers

Jour 7 : Terra Botanica pour finir en beauté cette excursion familiale

Nous nous rendons à Terra Botanica, site entre jardin botanique et parc d’attractions, situé au Nord d’Angers.
On peut y accéder par le chemin de halage en vélo.

Terra Botanica est un de nos coups de cœur, car on y trouve un parc très agréable, parsemé de plantes et arbres, tout en proposant de nombreuses activités et attractions pour enfants : depuis le bac à sable géant où l’on se prend pour un paléobotaniste en quête de fossile, armés d’une truelle et d’un pinceau ; aux légendes d’Anjou racontées ; au spectacle de magie
Bref, un savant mélange de verdure et de divertissements ludiques pour les enfants (aire de jeux géante, carrousel, petit tour en bateau).
Nous avons fait l’ouverture et la fermeture du parc (10h-18h) !
Malgré la période de vacances scolaires, les attentes aux attractions sont faibles et nous ont permis de profiter pleinement de l’ensemble du parc

terra botanica sous l'arche végétale
jeu avec de l'eau à terra botanica

Notre périple s’arrête là !
Nous rêvons déjà à d’autres itinéraires
Malgré la pluie et le froid, tout le monde repart conquis de cette expérience en famille !

Quelques infos pratiques sur l’itinéraire de la Vélo Francette

  • Type de chemin : le chemin est tantôt ombragé, tantôt découvert. Il est quasiment plat tout le long entre Laval et Angers. Les terrains sont variés : principalement gravier, sable, ou terre. Globalement le le tracé est de bonne qualité et bien roulant, mais cela reste du chemin.
  • Le VTC (ou VTT) est parfaitement adapté. Le chemin est la plupart du temps suffisamment large pour circuler à 2 vélos côte à côte. Vers Angers, le chemin est plus étroit.
  • Sur certaines portions, la Mayenne est vraiment en contre-bas du chemin sans présence de barrière : avec de jeunes enfants à vélo je n’aurais pas été rassurée !
  • En ce qui concerne la fréquentation, nous avons croisé très peu de cyclistes, un peu de marcheurs du dimanche et beaucoup de pêcheurs.
  • Restaurants : immédiatement sur le chemin, on ne trouve pas de nombreux restaurants. Il faut donc bien prévoir où on compte s’arrêter pour manger (sans oublier de jeter un coup d’œil aux jours de fermeture des restaurants).
  • Déviations : à 2 reprises, des déviations nous ont obligé à emprunter de la route. Mais pas de panique, ces routes étaient très faiblement fréquentées par les voitures. Par contre, ces routes étaient très vallonnées et demandaient donc plus d’effort !
portrait de famille sur le chemin proche d'Angers

Notre matériel pour ce road-trip à vélo en famille

  • Remorque : Thule Chariot Cross 1 place. Rien à redire, nous l’avions déjà testée à la journée. Notre fille est très bien installée dedans. Elle y dort sans problème et confortablement (l’assise est inclinable). La carriole dispose d’un petit coffre à l’arrière permettant de ranger facilement manteaux et autres. Il est très facile de transformer en poussette.
  • Sacoches : sur le vélo de Mélia (la maman) : 2 sacoches de 20L chacune à l’arrière. Sur le vélo de Loïc (le papa) : 2 sacoches de 20L chacune à l’arrière, et 2 sacoches de 12,5L chacune à l’avant. Marque Ortlieb, modèle City. Étanches, simplissime à accrocher et décrocher. Des sacoches de guidon pour tout le monde (Ortlieb pour les grands et Décathlon pour les enfants) : afin d’y placer les objets de valeur, mouchoirs et joujoux.
  • Vêtements enfants : cuissard de vélo avec peau de chamois (1 long et 1 court par personne), veste imperméable Regatta ou équivalent, pantalon imperméable Regatta (indispensable !), une softshell Regatta légère (attention nous avons bien pu tester que sous une vraie pluie, une softshell n’est pas étanche !!)
  • Accessoires enfants : gants (type running ou vélo) coupe-vent et chauds, petits sacs de congélation pour protéger les pieds de la pluie, tour de cou Buff indispensable (à mettre sur la tête pour couvrir les oreilles, très utile selon le temps, ou autour du coup ; à mettre sur la tête pour protéger du soleil à la place des casquettes), 2 T-shirts manches courtes, 1 T-shirt manches longues type sous-vêtement thermique de ski, 1 polaire. 1 pantalon léger pour mettre le soir.
  • Vélos : 1 VTT pour Loïc, 1 VTC pour Mélia et des VTT pour les enfants.
  • Trousse de secours et quelques médicaments
  • Kit de dépannage : 1 chambre à air pour chaque type de pneu (y compris remorque), qui ne nous ont pas servi !
  • Jouets pour les enfants : livres, stickers, cahier et crayons, peluche, un peu de dinette…
Agatha dans sa remorque thule chariot cross

Cet article relate une aventure en famille du 28 avril au 4 mai 2018, avec trois enfants d’1 an et demi, 8 et 9 ans et demi.

Il fait partie du programme Ambassadeurs où nous invitons des familles baroudeuses à partager leurs expériences avec la communauté des Petits Baroudeurs.

Retrouvez ici tous les détails de notre programme Ambassadeurs.

Hey, si on équipait vos petits baroudeurs ?

Chez les Petits Baroudeurs, nous dénichons avec soin et amour les produits utiles à vos aventures en famille. Nous les testons avec nos Oursons, les cousins, les amis de nos loupiots – quand nos enfants sont trop grands pour tester eux même. Et nous ne sélectionnons que les meilleurs produits pour vous les proposer.

Voici donc la sélection de notre boutique pour l’itinérance à vélo :

remorque vélo enfant thule
Remorques vélo
➳Je découvre
casque de vélo enfant abus
Casques vélo enfant
➳Je découvre
vélo VTT commençal rouge
VTT enfant
➳Je découvre
pantalon imperméable enfant
Pantalons imperméables
➳Je découvre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here