Partir en bivouac avec de jeunes enfants peut sembler très compliqué : il faut porter la tente, les sacs de couchages, la nourriture… Et même les enfants ! Mais certaines familles en quête d’aventure au grand air s’adaptent et relèvent le défi ! C’est un départ en début d’après-midi plutôt que le matin, une installation du camp quand la fatigue se fait sentir plutôt qu’au spot initialement prévu. Bref, c’est l’aventure, mais en famille !
Ici, la famille Maes vous emmène dans les hauteurs de Chamonix pour un bivouac de rêve en famille.

Notre itinéraire et les participants

Les parents Mélia et Loïc et les enfants : Olivia 8 ans, Timothée 7 ans et Agatha 1 an

Bivouac-famille-lac-Cheserys-10

Le parcours en bref

Randonnée bivouac aux lacs des Chésérys à 2200 m d’altitude, fin août. 

  • Dénivelé : 900m D+ J1 et 900m D- J2
  • Longueur : 6,8km J1 – 6,6km J2
  • Durée : 3h30 J1 – 3h10 J2
  • Boucle pour le Lac Blanc : 175m D+ et 1,7km AR

Nos coups de coeur

  • Passer notre premier bivouac en famille, en montagne, au bord d’un lac
  • Rencontrer des chamois
  • Admirer le lever du soleil sur les glaciers et le Mont Blanc en fond tout au long de la randonnée : tout simplement magique !

La randonnée en famille vers les lacs Chéserys et le lac Blanc

Jour 1 : le départ se fait du hameau de Tré-Le-Champ, un parking permet de se garer. Nous sommes partis vers 14h.

La randonnée débute dans la forêt ombragée, cela grimpe de suite. Les paysages deviennent de plus en plus secs. La vue se dégage, et on a une vue panoramique sur les glaciers de la vallée. Cela donne du courage, car cela grimpe dur !

Bivouac-famille-lac-Cheserys-7

Nous arrivons à côté de l’aiguillette d’Argentières où de nombreux grimpeurs escaladent les parois. Il faut franchir une paroi, équipée d’échelles et de chaînes. Le passage est délicat, puis il faut continuer à grimper, grimper, grimper !

On commence déjà à fatiguer car tout le monde est bien chargé. Nos grands portent leurs duvets, matelas et quelques vêtements, ce qui est déjà beaucoup ! Nous arrivons enfin à un petit lac, puis à un deuxième. Enfin arrivés, on pose les sacs ! Nous trouvons un endroit pas trop humide pour installer la tente et les enfants se mettent à gambader et à jouer.

Bivouac en famille à Cheserys

Nous réalisons, là, que ce n’est pas le Lac Blanc (point initialement visé) ! Nous sommes près d’un des lacs de Chésérys…

Tant pis, nous sommes fatigués, nous sommes bien et il est déjà temps d’installer notre campement de la nuit.

Les températures rafraichissent très vite, nous dînons rapidement, et il est déjà temps de dormir.

Jour 2 : Le lendemain, nous assistons au lever du soleil depuis notre tente ; le spectacle est superbe.

Il faut repartir ; avant de prendre le chemin du retour, nous grimpons au Lac Blanc. Pas de regret, même si c’est très beau, la zone est moins accueillante pour planter la tente et jouer.

Bivouac-famille-lac-Cheserys-3

Sur le retour, le soleil nous accompagne. Nous avons la chance de rencontrer des chamois, peu farouches, qui nous observent.

Chamois lac chésérys

La descente est longue, aussi longue que la montée ! Nous croisons beaucoup de monde.

Nous nous rendons compte de la chance que nous avons eue de bénéficier de la tranquillité du lieu, la veille et la soirée !

Infos pratiques

Bon à savoir…

  • Parcours déconseillé aux personnes ayant le vertige, car les échelles sont impressionnantes. A réserver aux enfants débrouillards !
  • Prévoir des vêtements chauds (mais légers et peu encombrants) pour le soir, car les températures en montagne dégringolent la nuit (5°C mi-août). Personne n’a eu froid, mais il ne faut pas lésiner sur ces équipements !
  • Prévoir des réserves suffisantes d’eau, car nous n’avons pas trouvé de point de ravitaillement.
  • Le téléphone capte ! Donc pas d’inquiétude même avec un jeune enfant, vous pouvez dormir tranquille !
  • Pour que le bivouac se passe bien et sans stress, nous avons surveillé attentivement la météo afin d’être certain de ne pas avoir une goutte d’eau.

Logistique

Nos sacs étaient bien pleins malgré le fait que nous ayons pris le minimum et que du matériel extra-léger :

  • Trousse premiers soins, paracétamol et thermomètre, crème solaire
  • Sachets de nourriture déshydratée, popotte, gourdes, gateaux pour le petit-déjeuner
  • Carte IGN, lampe de poche, appareil photo

Répartition du portage

  • Les enfants portaient chacun leurs matelas et duvet, leur polaire, gants et cagoule, ainsi qu’une petite gourde d’eau.

Matos particulier utilisé

Tente MSR bivouac famille

Equipement des enfants

  • Pour la journée : pantalon léger de randonnée, transformable en short, t-shirt, polaire, tour de cou Buff, softshell, lunettes de soleil
  • Pour le soir et la nuit : des vêtements techniques type ski (haut et bas) pour superposer en soirée, et pour dormir la nuit. Gants légers, cagoule polaire.

Cet article fait partie du programme Ambassadeurs où nous invitons des familles baroudeuses à partager leur expérience avec la communauté des Petits Baroudeurs.
Ce programme, imaginé par la famille Ours des Petits Baroudeurs est soutenu par des marques qui ont tout compris à l’outdoor en famille !

Banniere-Partenaires-Familles-Baroudeuses

3 COMMENTAIRES

  1. Beau retour d’expérience! L’idée de partir en bivouac me tente depuis pas mal de temps. D’autant plus que l’été dernier nous avons emmené notre loulou (un peu plus de 2ans et 1/2 au moment du voyage ) faire du camping sauvage pendant 2 semaines en Norvège et que depuis il nous réclame la tente. Bon par contre c’était la voiture qui portait les affaires 😊

    • Hello, je suis en train de planifier une rando itinérante cet été avec mes 3 enfants (2,5, 6 et 9) dont une nuit en bivouac. Mais j’avais un doute. Ton commentaire me rassure, c’est faisable !!

      mais quid de la nuit, est ce que cela a été facile pour ton loulou ?

      merci d’avance si tu peux m’apporter quelques précisions et choses à penser peut etre ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here