Vous inspirer, vous conseiller, vous équiper Livraison offerte dès 75€ d'achats
Vêtements
Vêtements de randonnée enfant Polaires et doudounes
Vêtements imperméables Vêtements du quotidien
Accessoires Maillot de bain et anti-UV Vêtements anti-insectes
Vêtements de pluie A découvrir
Chaussures
Chaussures de randonnée Je découvre
Equipement
Lunettes de soleil enfant Protection anti-insectes enfant
Sac à dos d'école Hygiène et premiers soins Puériculture nomade
Cartables ergonomiques Je découvre
Portage
Porte-bébé de randonnée
Veste de portage
Accessoires de portage
Activités
Randonnée Camping et bivouac Repas et pique-nique
Equipement ski enfant En Voyage Plage et eau Escalade enfant
Cyclo Jeux Lecture
Randos d'automne Nos idées
Marques
Voyage en Guyane en famille : témoignage d'une famille partie vivre là-bas.

La famille des ambassadeurs Les Petits Baroudeurs est grande et se retrouve un peu partout dans le monde. Dans cet article, Céline du blog Globetrekkeuse, nous raconte leur choix de vie d’expatriés en Guyane et nous donne les meilleurs plans pour un voyage en Guyane en famille.

Depuis Octobre 2019, nous vivons en Guyane, un département pas tout à fait comme les autres puisque situé en Amérique du Sud et recouvert à 97% d’une forêt équatoriale parmi les plus riches au monde

Qui sommes-nous ? 

Céline, passionnée de voyages, reconvertie blogueuse depuis quelques années afin de poursuivre l’exploration du Monde, Pierre, ingénieur dans le domaine de l’énergie, accroc aux montagnes, Thomas, mini-baroudeur de 5 ans toujours prêt pour l’aventure, et Manioc, un jeune chien créole que nous avons adopté en Guyane.

Famille en Guyane dans la forêt
Notre petite famille !

Pourquoi la Guyane ?

Partir habiter à l’étranger en famille

Nous souhaitions depuis longtemps vivre à l’étranger et la naissance de Thomas n’a fait que conforter ce projet. Ayant moi-même beaucoup voyagé durant mon enfance, je suis convaincue des bienfaits de l’expatriation sur l’éducation des enfants : une grande ouverture d’esprit, une capacité d’adaptation facilitée et une curiosité exacerbée. 

Finalement, la destination importait peu, mais la Guyane avait comme grand avantage d’offrir, en plus du dépaysement, un territoire parfaitement adapté à nos aspirations : vivre au plus près de la nature.  C’est en effet le département le plus boisé de France et parmi les plus riches du monde en matière de biodiversité tant animale que végétale.

La Guyane, un département bien plus accueillant qu’il n’y parait

Certains de nos proches ont d’abord cru à une punition plutôt qu’à une promotion professionnelle. La Guyane est en effet souvent perçue en métropole comme une région peu attrayante, chaude et humide, repère de bagnards et d’orpailleurs illégaux, infestée de bêtes sauvages ou bestioles porteuses de maladie, bordée de plages vaseuses ou de forêts impénétrables…

Après 7 mois sur place, je peux rassurer les lecteurs : les bagnes sont depuis longtemps fermés, les animaux sauvages plutôt craintifs et les guyanais très accueillants. Les conditions climatiques nous permettent de vivre la plupart du temps dehors et de faire pousser toutes sortes de fruits et légumes dans le jardin. La forêt équatoriale et les criques sont propices à l’aventure, à pieds ou en canoé. Quant aux plages, elles sont en effet régulièrement envahies par les bancs de vase de l’Amazone et peu propices à la baignade mais elles sont aussi le lieu de ponte privilégié pour un grand nombre de tortues vertes, olivâtres et luths !

Que visiter lors d’un voyage en Guyane en famille ?

On ne visite évidemment pas la région dans laquelle on vit de la même manière qu’en touriste. La découverte est plus lente mais aussi plus approfondie. Nous prenons le temps de nous imprégner de l’environnement exceptionnel qu’offre la Guyane et de découvrir chacun de ses sites, emblématiques ou non, avec patience et respect. Mais je peux d’ores et déjà affirmer que la Guyane est un formidable terrain de jeux et de micro-aventures pour les familles aimant, comme nous, vivre au plus près de la nature !

Nos 6 activités coups de cœur en famille :

Assister à la ponte d’une tortue luth (avril/mai)

Elle affectionne les plages de Guyane et offre un spectacle grandiose aux observateurs patients. Elle met en effet plusieurs heures à choisir son emplacement, y creuser un trou pour y déposer environ 80 œufs avant de les recouvrir de sable et repartir vers la mer. La rencontre avec une tortue luth, plus grande tortue du monde malheureusement en voie de disparition, ne laisse personne indifférent.

Randonner sur le sentier du Bagne des Annamites

Beaucoup de sentiers de randonnée valent le détour en Guyane mais celui-ci a l’avantage, en plus d’être accessible à tous et très bien balisé, de nous plonger dans l’histoire grâce aux vestiges du bagne des Annamites. Cerise sur le gâteau à mi-parcours : une crique fraiche et propice à la baignade qui rend l’escapade complète et 100% vivifiante.

Partir à la rencontre des singes de l’ilet La Mère

Située à 15 km au large de Cayenne, l’île héberge une colonie de singes saïmiris aussi curieux que farceurs. Un sentier de randonnée permet d’en faire le tour, entre zones d’arbres fruitiers et forêt, d’observer quelques vestiges du bagne, et avec une petite plage qui invite à la baignade. Une journée coupée du reste du monde que nous ne sommes pas près d’oublier.

Enfant donnant à manger aux singes en Guyane
Tiens, voilà ton gouter !

Découvrir le marais de Kaw en pirogue 

C’est la plus vaste zone humide de France. Elle abrite de nombreuses espèces protégées tels que le caïman noir, le lamantin, la loutre géante, le jaguar, le singe hurleur… que l’on observe de jour comme de nuit. On y dort sur un carbet flottant, à l’affût de petits yeux rouges signalant la présence du caïman.

Dormir en carbet-bâche au coeur de la savane-roche Virginie

Un sentier de randonnée permet de s’élever sur l’inselberg (138 mètres) le plus accessible de Guyane, près de Régina, et de profiter d’une vue imprenable sur la canopée. Les plus aventureux y passent la nuit en hamac pour avoir le plaisir d’être réveillés par les singes hurleurs et d’assister au lever du soleil.

Assister au décollage d’une fusée à Kourou

Depuis la plage ou depuis l’un des points d’observation ouverts au public (inscription sur le site du Centre Spatial Guyanais), le décollage d’une fusée est un évènement à ne pas manquer lors d’un séjour en Guyane. Il y en a environ un par mois.

⟼⟼⟼⟼⟼⟼⟼
Les Petits Baroudeurs, c’est aussi une boutique, où nous testons avec nos enfants tous les produits que nous dénichons avec amour et attention pour vous faciliter l’aventure en famille !
➳➳➳ Je vais voir la boutique

20 autres activités à faire en famille en Guyane :

Sur le littoral :

  • Se rendre sur les marché de Cayenne pour l’ambiance et la diversité des fruits et légumes
  • Se promener à marée haute sur les plages de Remire-Montjoly pour pouvoir s’y baigner (impossible à marée basse) et peut-être apercevoir des tortues (avril/mai)
  • Randonner sur le sentier du Rorota, l’un des plus jolis sentiers de la presqu’île de Cayenne
  • Faire connaissance avec la faune amazonienne au zoo de Guyane (Macouria)
  • Explorer la crique Gabriel en canoë (Roura) pour profiter de la solitude des lieux et s’immerger dans la mangrove (location de canoë possible à Wayki Village)
  • Se rafraichir au Saut-Bief après avoir visiter le musée des insectes de Cacao et s’être régalé d’une soupe Phô sur le marché du village h’mong
  • Passer 2 jours en forêt et une nuit insolite en carbet hamacs sur le sentier Molokoï, le plus long sentier balisé de Guyane (18km)
  • Déjouer les rapides du Saut Maripa en pirogue ou en rafting et profiter d’une baignade rafraichissante dans l’un des plus beaux sauts de Guyane à quelques pas du Brésil (Saint-Georges)
  • Visiter le musée et les installations du Centre Spatial Guyanais à Kourou, y compris les zones de lancement d’Ariane 5, Soyouz et de Vega (sur réservation)
  • Découvrir en pirogue la forêt immergée du lac de Petit Saut et son environnement naturel d’exception abritant oiseaux, singes, tapirs, caïmans, loutres géantes…
  • Passer 2 jours à la cime des arbres, en tyrolienne et cabane perchée pour une observation unique de la canopée (Camp Canopée)
  • Naviguer jusqu’aux îles du Salut en catamaran pour découvrir l’histoire de son bagne et apprécier le seul spot de mer bleue en Guyane
Pere et fils en guyane faisant du canoe
Une petite pause pêche
  • Explorer à pied ou en canoë les pripris de Yiyi, vaste zone de marais et mangrove entre mer et terre, abritant de nombreux oiseaux et mammifères
  • Assister à la ponte de tortues vertes, olivâtres ou luths dans la réserve naturelle de l’Amana, l’un des plus importants sites de ponte au monde (avril à juillet)
  • Se laisser surprendre par les œuvres d’art du sentier des malgaches après avoir visiter le musée de la transportation de Saint-Laurent-du-Maroni (ville frontière avec le Suriname)
  • Assister aux parades du Carnaval et participer à un « vidé » pour danser de l’aube jusqu’à épuisement au rythme des orchestres endiablés juchés sur des camions.

A l’intérieur des terres (accès en avion ou pirogue) :

  • Remonter le fleuve Maroni de Saint-Laurent à Maripasoula (6 jours de pirogue), à la découverte des modes de vie amérindiens et bushinengués vivant sur le fleuve à la frontière avec le Suriname,
  • Profiter de l’isolement, du calme et des magnifiques sentiers de randonnée de Saül, situé au centre de la Guyane (accès par avion) en plein cœur de la forêt amazonienne,
  • Naviguer depuis Saint-Georges de l’Oyapock à Camopi (6 à 8 heures de pirogue) pour découvrir l’un des villages les plus isolés de France, dernier village amérindien avant d’entrer en zone d’accès réglementé,
  • Partir à l’aventure (10 jours) vers les monts Tumuc-Humac situés à l’extrême sud de la Guyane (uniquement avec des grands enfants).

Ce qu’il faut savoir avant de partir en Guyane :

Il n’y a pas un mode de vie guyanais mais plusieurs, résultat d’une société multiculturelle composée de nombreuses communautés : Créoles, Bushinengués, Amérindiens, H’mongs, « Métro » et plusieurs autres populations étrangères

Côté pratique, pour mieux appréhender son séjour, voici quelques spécificités de la Guyane à connaître : 

Quelle est la meilleure saison pour partir en Guyane ?

La meilleure saison pour visiter la Guyane s’étend de juillet à décembre (saison sèche) à moins de vouloir assister au Carnaval (février/mars) ou à la ponte des tortues luths (avril/mai),

Quels vaccins obligatoires pour un voyage en Guyane ?

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire, le traitement antipaludéen recommandé pour les séjours incluant une excursion sur les fleuves ou dans l’intérieur des terres,

Où partir en Guyane ?

Le territoire est séparé en 2 parties : la partie nord ou littoral, étendue sur 400 km de Saint-Georges de l’Oyapock (frontière avec le Brésil) à Saint-Laurent-du-Maroni (frontière avec le Suriname) et « le reste », en grande partie recouvert de forêts et uniquement accessible par les airs ou les fleuves

Pour des raisons sanitaires, de sécurité et de respect du mode de vie des populations, l’accès aux territoires les plus au Sud de la Guyane est réglementé et nécessite une autorisation délivrée par le préfet

Comment se déplacer ?

Le réseau routier se limite à 2 routes nationales reliant les grandes villes du littoral. Pour accéder aux criques, lacs et villages plus éloignés mais accessibles par pistes, mieux vaut opter pour un 4×4. L’intérieur des terres n’est accessible que par petit avion ou pirogue

Le prix de l’essence est fixé par l’Etat. Inutile de faire toutes les stations pour avoir un bon prix, il est le même partout

Comment se loger ?

Les infrastructures hôtelières sont peu développées en dehors des grandes villes. Le plus économique et le plus simple lors d’excursions éloignées des villes est de « dormir en carbet », construction légère en bois sous laquelle on dort traditionnellement en hamac (de plus en plus de carbets proposent des lits).

Hébergement en Guyane

Impossible de visiter la Guyane sans dormir en carbet. Aucun visiteur n’y échappe et la plupart ne le regrette pas. Si le confort y est basique, leur charme est indéniable grâce à un emplacement toujours proche de la nature et une ambiance bon enfant. Nous, on adore ! Je partage d’ailleurs sur mon blog les 10 bonnes raisons des dormir suspendu dans un carbet .

4 carbets testés et approuvés par les enfants !

Hotel Wapa Lodge en Guynae idéal pour les familles
Le Wapa Lodge

Wapa Lodge

20 km de Kourou – accès en pirogue depuis le dégrad Saramaka.

Ses atouts : un isolement et un environnement forestier ressourçant, un accès direct à la crique Cariacou, des canoës et paddle à disposition, le tout dans une ambiance très cool.

Accès + nuit en lit ou hamac à partir de 60€, -50% pour les plus jeunes.

Le Balisier

Proche de Cacao – 70 km de Cayenne (à proximité du départ du sentier Molokoï).

Ses atouts : un cadre verdoyant et spacieux, une aire de jeux pour les enfants, une crique privée pour se baigner et un barbecue à disposition dans chaque carbet. 

Nuit en lit ou hamac à partir de 15€.

Ecolodge Caïman

Au cœur de la réserve naturelle du marais de Kaw – accès en pirogue.

Ses atouts : un carbet flottant permettant de dormir au plus près de la nature et d’assister à son éveil, des canoës à disposition pour explorer le marais et des visites guidées nocturnes à la recherche des caïmans.

Observation + nuit en lit ou hamac à partir de 98€, -20% à -50% pour les enfants.

Carbet Colibris

Proche de Roura – 50 km de Cayenne.

Ses atouts : un cadre verdoyant et fleuri, une ambiance calme et apaisante, un accès rapide au fleuve Orapu et aux chutes de Fourgassier et un accueil familial aux petits oignons.

Nuit en lit ou hamac à partir de 30€.

Matériel indispensable en Guyane

  • Vêtements d’été + vêtements longs pour les balades en forêt et contre les moustiques
  • Chaussures de randonnée et paire de tongs
  • Chaussons « nautiques » pour les baignades en crique
  • Serviette microfibre
  • Lunettes de soleil, casquette et crème solaire
  • Veste imperméable en dehors de la saison sèche
  • Lampe frontale et paire de jumelles
  • Répulsif anti-moustique
  • Hamac avec moustiquaire intégré et duvet léger
  • Canne à pêche et touque (bidon étanche)

Cet article relate un retour d’expérience d’une famille ambassadrice vivant en Guyane depuis octobre 2019.
Il fait partie du programme Ambassadeurs où nous invitons des familles baroudeuses à partager leurs expériences avec la communauté des Petits Baroudeurs.

Retrouvez ici tous les détails de notre programme Ambassadeurs.

Voici donc la sélection de notre boutique pour un voyage en Guyane :

chapeau pour enfants pour les activités extérieures
Chapeaux et vêtements été
➳Je découvre
Produit anti insectes naturel
➳Je découvre
sandales de marche enfants
Sandales et chaussures de rando
➳Je découvre
gourde inox isotherme hydroflask
Gourdes et matériel pic-nic
➳Je découvre
globetrekkeuse

globetrekkeuse

Maman passionnée de voyages, papa de montagne, tous deux adeptes de l’itinérance à pieds, à vélo, à ski ou en van aménagé, toujours au plus proche et dans le respect de la nature.
Mini-voyageur nous accompagne presque partout (le sommet du Mont-Blanc, ce fut sans lui ;-)) depuis 6 ans, que ce soit en voyage ou dans les refuges de montagne, et affiche bien plus de pays visités que d’années. Un Tour du Monde ?… oui, c’est prévu pour bientôt !

Plus d'articles de globetrekkeuse

Pour encore plus d'aventures !

Micro-aventures en famille

globetrekkeuse

Randonnée hivernale : 3 jours en famille dans les Hautes-Alpes avec pulka enfant

La famille de Céline a rejoint la tribu des ambassadeurs en 2019.Elle nous conte sa première micro-aventure avec petit baroudeur...

Laissez un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l'anonymisation de vos commentaires.

*Champs requis